Entretenir un rosier sans aucun traitement

Entretenir un rosier sans aucun traitement

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Entretenir des rosiers sans aucun traitement, même naturel, c'est tout à fait possible à condition de bien choisir ses rosiers chez un véritable rosiériste, de les planter à bon escient en soignant la plantation et de recourir à quelques astuces.

Cette fiche pratique vous explique la marche à suivre afin d'éviter désormais d'avoir à traiter vos rosiers.

Traiter les rosiers, est-ce obligatoire ?

Les rosiers sont trop souvent réputés difficiles à cultiver en raison des maladies qui les guettent et des traitements que l’on pense par conséquent nécessaire de leur administrer.

Les maladies en question sont principalement :

  • L’oïdium, qui se manifeste par une sorte de feutrage blanc sur le feuillage.
  • La rouille, qui se manifeste par des taches orangées.
  • Le marsonia ou maladie des taches noires.
  • La chlorose qu’on repère au jaunissement des feuilles.
  • Sans compter les attaques de pucerons, qui peuvent être une véritable calamité pour les rosiers.

Cependant :

  • Il existe des rosiers, anciens ou modernes, naturellement résistants aux maladies. (De la même façon, il existe des rosiers toujours malades, quels que soient les traitements qu’on leur applique. Ils sont évidemment à éviter si vous ne voulez pas traiter).
  • Un rosier adapté aux conditions de votre jardin (sol, climat, exposition) court beaucoup moins le risque d’être malade.
  • Des conseils de culture adaptés permettent de prévenir la plupart des maladies, si le rosier a été bien choisi.
  • Enfin, quelques attaques légères de maladies ne tueront pas un rosier et ne l’empêcheront pas de fleurir. Traiter est un choix, non une obligation.

1 Choisissez des rosiers résistants aux maladies

Si vous ne voulez pas traiter, le choix de vos rosiers est primordial : porte-greffe adapté à votre sol et choix de variétés indemnes de maladies. Pour trouver ce type de roses, n'hésitez pas à les acheter chez un véritable rosiériste et non chez un pépiniériste généraliste.

Choix du porte-greffe

La plupart des rosiers sont greffés sur rosa multiflora, ce qui convient à tous les sols, sauf aux sols calcaires : dans ce dernier cas, des rosiers greffés sur rosa multiflora seront inévitablement sensibles à la chlorose. Demandez plutôt à votre rosiériste des rosiers greffés sur rosa canina ou sur rosa canina laxa et vous éviterez la chlorose.

Une sélection de rosiers indemnes de toute maladie

Si vous ne voulez ni traiter vos rosiers, ni supporter la moindre attaque de maladie, faites votre choix parmi les rosiers suivants :

  • Rosiers anciens : Alister Stella Grey, Blanc double de Coubert, Blush Noisette, Félicité et Perpétue, Ghislaine de Féligonde, Jacques Cartier, Laure Davoust, Madame Alfred Carrière, Paul Himalayan's musk, Stanwel Perpetual, Rosa multiflora nana, Rosa Rugosa, Thérèse Bugnet…
  • Rosiers botaniques : Adélaïde d'Orléans, Fimbriata, Margueritte Hilling, Princesse Louise, Rosa Arvensis Plena, Rosa Holodonta, Rosa Lucens Erecta, Rosa Multiflora Adenochaeta, Rosa Soulieana, Springtime…
  • Rosiers modernes :
    • Rosiers labellisés ADR (label allemand créé en 1950, décerné aux rosiers exempts de maladies) : Anny Duperrey, Bonica, Emera, Escimo, Felicitas, Leonardo da Vinci, Magic Meillandécor, Mona Lisa, Opalia, Topolina, Yann Arthus-Bertrand…
    • Autres rosiers modernes jamais malades : Apple Blossom, Astronomia, Ballerina, Buff Beauty, Colette, Guirlande d'Amour, Grootendorst, Lucia, Mareva, Marietta Silva Tarouca, Mermaid, Nemo, Kadera, Robin Hood, Sourire d'Orchidée, The Fairy, Tapis volant, Xantippe…

2 Plantez soigneusement vos rosiers

Si vous vous êtes laissé tenter par un rosier qui n'est pas tout à fait exempt de maladies, les soins que vous lui apporterez à la plantation et par la suite lui permettront de rester aussi sain que possible.

  • Sauf rares exceptions, choisissez un emplacement recevant au moins 4 heures de soleil par jour.
  • À la fourche bêche, creusez un trou de bonnes dimensions, mettez au fond de la corne broyée, puis 10 cm de bon terreau.
  • Plantez le rosier après avoir praliné ses racines (si rosier à racines nues), tassez la terre à la main et arrosez abondamment.
  • Veillez à assurer une bonne circulation d'air autour de chaque rosier (évitez que deux rosiers ne se touchent).
  • Plantez au pied des rosiers des vivaces aromatiques ou des bulbeuses odorantes, qui repoussent les insectes et préservent les rosiers des maladies : ail, sauge, ciboulette, lavande, armoise, menthe, absinthe, sarriette, thym…

3 Entretenez vos rosiers sans traitement

  • Au printemps, binez la terre au pied des rosiers afin de l’aérer.
  • Arrosez les rosiers une seule fois par semaine, mais abondamment (10 litres d’eau à chaque pied). Attention à ne jamais mouiller les feuillages, ce qui les rendrait vulnérables aux maladies.
  • Taillez bien vos rosiers et laissez-leur de l’espace pour laisser respirer le feuillage.
  • Lorsque vous taillez vos rosiers, désinfectez les lames de votre sécateur à l’alcool à 90 ° entre chaque rosier, pour éviter de transmettre d’éventuelles maladies d’un rosier à l’autre.

4 Prévenez les attaques de pucerons sans traitement

Le puceron est la plaie des rosiers. Cependant, des moyens existent pour éviter autant que possible ce problème.

  • Favorisez la biodiversité dans votre jardin de façon à attirer les insectes dévoreurs de pucerons, en particulier les coccinelles et leurs larves : si vous cultivez un jardin sans produits chimiques, il est probable que ces insectes seront en nombre suffisant chez vous.
  • Plantez près de vos rosiers des plantes réputées pour éloigner les pucerons : plus particulièrement la lavande, la menthe, l'absinthe, la rue, la sarriette et les œillets d'Inde.
  • Ou choisissez la solution inverse : plantez des capucines à une certaine distance de vos rosiers : elles attireront les pucerons, qui les préféreront à vos rosiers.
  • Si vous repérez des fourmis à proximité de vos rosiers, binez la terre afin de les déranger et de les inciter à aller plus loin ; en effet les fourmis transportent des pucerons.

5 Gérez les attaques légères de maladies des rosiers

  • Inspectez régulièrement vos rosiers afin de repérer une éventuelle maladie dès le début.
  • Dans ce cas, supprimez immédiatement toutes les feuilles et parties malades sur le rosier ainsi que les feuilles qui sont tombées au pied du rosier. Ne les mettez pas au compost, mais brûlez-les si possible.

Matériel nécessaire pour entretenir un rosier sans aucun traitement

Imprimer
Alcool à 90°

Alcool à 90°

Environ 3 €

Binette

Binette

Environ 20 €

Corne broyée

Corne broyée

10 €

Engrais

Engrais

6 € le sac de 20 kg

Fourche bêche

Fourche bêche

À partir de 10 €

Sécateur

Sécateur

À partir de 4 €

Terreau

Terreau

À partir de 6 € les 50 L

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !