Cultiver des plantes dépolluantes

Écrit par les experts Ooreka
Cultiver des plantes dépolluantes
© Photo Lamontagne

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Certains meubles, textiles, produits d'entretien, peintures, etc. dégagent dans l'atmosphère de nos intérieurs des composés nocifs pour notre santé. En plus d'une aération quotidienne indispensable, l'un des moyens de limiter la nocivité de l’air de nos habitations consiste à cultiver des plantes dépolluantes.

Zoom sur les plantes dépolluantes

Pollution intérieure

À l'intérieur de nos maisons, même à la campagne, les sources de pollution sont innombrables, tant et si bien que l'air intérieur de nos habitations est au moins 10 fois plus pollué que l'air extérieur d'un centre ville.

Certains meubles, peintures, colles, vernis, produits d'entretien, textiles, produits cosmétiques etc. dégagent des composants nocifs pour notre santé, dont les fameux composés organiques volatils (COV), substances chimiques issues de la production industrielle. Ces produits sont susceptibles de provoquer des maux de tête, des irritations de l'appareil respiratoire, de l'asthme et d'autres allergies et, plus grave, d'être potentiellement cancérigènes.

Les 7 polluants les plus répandus dans nos intérieurs sont :

  • le formaldéhyde, présents dans la fumée de tabac, les produits ménagers et cosmétiques et dans un peu tout ce qui nous entoure ;
  • le benzène, provenant de la fumée ;
  • le xylène ;
  • le toluène ;
  • le trichloréthylène présent dans les peintures ;
  • l'ammoniac, présent dans les nettoyants ménagers ;
  • le monoxyde de carbone généré par certains systèmes de chauffage au gaz, au bois…
  • Il existe en outre une source de pollution différente et de plus en plus importante dans nos maisons : la pollution électromagnétique.

Plantes susceptibles d'être dépolluantes

Les feuilles et les tiges de nombreuses plantes d'appartement sont capables d'absorber les polluants de l'air atmosphérique et de les transformer en nutriments utiles à leur système racinaire.

Voici un récapitulatif des plantes les plus dépolluantes :

PlantesPiècePolluants absorbés efficacementAutres effets
AnthuriumSéjourXylène

Ammoniac

-
ArecaSéjourToluène

Xylène

-
CactusCuisine / séjour

Bureau

Ondes électromagnétiques-
CaoutchoucSéjour

Bureau

Formaldéhyde-
ChlorophtyumCuisine / séjour

Salle de bain

Formaldéhyde

Monoxyde de carbone

-
ChrysanthèmePièces peintes récemmentTrichloréthylène-
DieffenbachiaBureauFormaldéhydeHumidificateur d'air
DracaenaSéjour

Chambre

Bureau

Formaldéhyde

Toluène

Benzène

Xylène

-
FicusSéjour

Bureau

Formaldéhyde

Xylène

Ammoniac

-
Fougère de bostonSéjour

Chambre

Salle de bain

Formaldéhyde

Xylène

Humidificateur d'air
LierreCuisine / séjour

Chambre

Salle de bain

Bureau

Formaldéhyde

Benzène

-
PalmierBureau

Séjour

Chambre

Formaldéhyde

Benzène

Xylène

Ammoniac

-
PhilodendronPièces peintes récemmentTrichloréthylène-
PhoenixBureau

Chambre

Séjour

Formaldéhyde

Xylène

-
PothosCuisine / séjour

Salle de bain

Bureau

Monoxyde de carbone

Toluène

Benzène

Formaldéhyde

Humidificateur d'air
ScheffleraCuisine / séjour

Bureau

Salle de bain

Formaldéhyde

Benzène

Xylène

-
SpathiphyllumCuisine

Séjour

Chambre

Bureau

Formaldéhyde

Toluène

Benzène

Xylène

Ammoniac

-

Chaque plante est capable de métaboliser un ou plusieurs polluants, mais pas tous.

  • Choisissez donc plusieurs plantes afin de couvrir le spectre complet : formaldéhyde, benzène, xylène, toluène, trichloréthylène, ondes électromagnétiques et monoxyde de carbone le cas échéant.
  • Réunies dans un même intérieur, les 6 plantes suivantes lutteront ensemble contre le spectre complet des pollutions intérieures : lierre, pothos, anthurium, ficus, fougère de Boston et cactus. De plus, elles se trouvent facilement et se cultivent aisément.
  • De préférence, répartissez les plantes dépolluantes dans les différentes pièces de votre intérieur, pour une efficacité dans toute la maison. N'oubliez pas la cuisine, voire la salle de bain si elle possède une fenêtre, car ces deux pièces sont le siège de nombreuses pollutions.

Dépolluez votre intérieur avec le lierre

Dépolluez votre intérieur avec le lierre

© Photo Lamontagne

Conseils de culture :

  • Placez le lierre dans un endroit plus ou moins lumineux (le lierre supporte différentes intensités de lumière), mais non exposé au soleil direct. Une fenêtre à l'est ou à l'ouest est parfaite.
  • Évitez de placer le lierre près d'une source de chaleur.
  • Évitez au lierre à la fois toute sécheresse et tout excès d'eau : de mars à octobre, arrosez modérément dès que les premiers centimètres du sol sont secs, soit environ une fois par semaine.
  • Le reste de l'année, laissez sécher presque complètement le terreau entier avant d'arroser, toujours modérément.
  • Vous pouvez rafraîchir et nettoyer de temps à autre le feuillage du lierre sous la douche.
  • Apportez de l'engrais liquide tous les mois, de mars à juillet-août, sauf lorsque vous venez de rempoter la plante (le terreau contient déjà de l'engrais).
  • Coupez les tiges qui dépassent trop et deviennent inesthétiques.
  • Pincez de temps à autre les nouvelles pousses pour favoriser un port touffu.
  • Rempotez le lierre environ tous les deux ans au printemps avec un terreau spécial plantes vertes.

Dépolluez votre intérieur avec le pothos

Dépolluez votre intérieur avec le pothos

© Photo Lamontagne

Très facile à cultiver, le pothos est une vedette parmi les plantes dépolluantes, capable d'absorber le monoxyde de carbone, le toluène, le benzène, le xylène et le formaldéhyde.

Conseils de culture :

  • Placez votre pothos dans un pot de dimensions restreintes, il préfère se sentir un peu à l'étroit que le contraire.
  • Placez-le à l'écart des radiateurs, dans un endroit lumineux, mais non exposé au soleil direct.
  • Arrosez modérément, dès que la surface du sol est sèche.
  • Espacez les arrosages en hiver.
  • A priori, ne taillez pas le pothos. Ne coupez surtout pas ses racines aériennes, indispensables à la vigueur de la plante.
  • Apportez de temps en temps (tous les mois à la belle saison) de l'engrais liquide, mais le pothos peut aussi s'en passer.
  • A priori, ne rempotez pas le pothos. En cas de besoin, si le pot est vraiment trop petit, rempotez entre février et octobre, dans un pot à peine plus grand, avec un terreau spécial plantes vertes.

Dépolluez votre intérieur avec l'anthurium

Dépolluez votre intérieur avec l'anthurium

© Photo Lamontagne

Jolie plante d'intérieur aux fleurs blanches, rouges ou roses, l'anthurium participe à la lutte contre l'ammoniac, le xylène et le formaldéhyde.

Conseils de culture :

  • Placez l'anthurium en pleine lumière mais pas au soleil trop direct.
  • Arrosez-le dès que le sol est sec en surface, toujours modérément et en deux temps : attendez quelques minutes que l'eau du premier arrosage ait été absorbée, puis arrosez légèrement une seconde fois.
  • Réduisez la fréquence des arrosages en automne et en hiver.
  • Arrosez l'anthurium de préférence avec une eau légèrement tiède.
  • Vaporisez fréquemment de l'eau, tiède également, sur ses feuilles, notamment en hiver si votre intérieur est très sec.
  • Apportez à la plante de l'engrais liquide tous les 15 jours environ à la belle saison, sauf lorsque vous venez de la rempoter.
  • Rempotez l'anthurium une fois tous les deux ans dans un pot un peu plus grand, au fond duquel vous déposerez un peu de gravier ou de billes d'argile. Utilisez du terreau spécial plantes vertes.

Dépolluez votre intérieur avec le ficus

Dépolluez votre intérieur avec le ficus

© Photo Lamontagne

Le ficus benjamina est un grand classique des plantes d'intérieur, il permet de lutter contre le formaldéhyde, l'ammoniac, le toluène, le benzène et le xylène.

Conseils d'entretien :

  • Placez votre ficus hors des courants d'air, en pleine lumière, mais pas au soleil direct. Une fois sa place trouvée, déplacez-le le moins possible.
  • Arrosez-le modérément, dès que la terre est sèche, en moyenne une fois par semaine, moins souvent en hiver.
  • Arrosez-le avec de l'eau à température ambiante.
  • En outre, vaporisez régulièrement les feuilles avec de l'eau à température ambiante.
  • Apportez à votre ficus de l'engrais liquide tous les 15 jours environ à la belle saison.
  • Une fois par an, taillez légèrement votre ficus, afin de rendre son feuillage plus luxuriant.
  • Ajoutez de temps à autre un peu de terreau spécial plante verte dans le pot (technique du surfaçage), surtout si vous constatez que votre ficus perd ses feuilles.

Dépolluez votre intérieur avec la fougère de Boston

Dépolluez votre intérieur avec la fougère de Boston

© Photo Lamontagne

Plante luxuriante et décorative, aux frondes très découpées, la fougère de Boston, ou Nephrolepis exaltata 'Bostonienis', est une plante dépolluante des plus précieuses, probablement celle qui absorbe le mieux le formaldéhyde. Elle absorbe aussi le xylène et dans une moindre mesure presque tous les autres polluants.

Conseils d’entretien :

  • Placez la fougère de Boston éloignée à la fois des courants d'air et d’une source de chaleur, dans un endroit lumineux (fenêtre), mais pas au soleil brûlant.
  • Arrosez modérément, dès que la terre est sèche, environ une fois par semaine en hiver, plus souvent en été.
  • Vaporisez régulièrement un peu d’eau à température ambiante sur le feuillage.
  • Apportez de l’engrais liquide une fois par mois de mars à août.
  • Faites régulièrement tourner le pot sur lui-même afin de donner à la plante un port harmonieux.
  • Éliminez régulièrement les frondes fanées et les rhizomes débordants.
  • La fougère de Boston vieillit mal : au bout de 2 à 3 ans, n’hésitez pas à la rajeunir radicalement en coupant toutes les frondes à environ 2 cm du sol ; en deux mois, la plante sera plus belle que jamais.
  • Profitez de cette taille draconienne pour rempoter la fougère avec un terreau spécial plantes vertes.

Dépolluez votre intérieur avec le cactus

Dépolluez votre intérieur avec le cactus

© Photo Lamontagne

Les plantes de la famille des cactus auraient une particularité intéressante : elles seraient susceptibles d'absorber les ondes électromagnétiques qui envahissent nos intérieurs.

Conseils d'entretien :

  • Placez vos cactus en pleine lumière, mais en leur évitant le soleil direct.
  • En été, arrosez vos cactus environ 1 fois par semaine ou moins : la terre doit bien sécher entre deux arrosages car les cactus sont sensibles à la pourriture.
  • Arrosez avec de l’eau tiède ou à température ambiante.
  • À partir d’octobre jusqu’en mars, cessez tout arrosage.
  • En mars reprenez les arrosages de façon très progressive car les cellules du cactus, trop brusquement gorgées d’eau, pourraient éclater.
  • D’avril à août, apportez une fois par mois un engrais liquide spécial cactus, sauf lorsque vous venez de rempoter la plante.
  • Rempotez vos cactus tous les 3 à 4 ans, entre mars et septembre, avec un terreau spécial cactus. Utilisez pour le rempotage un pot à peine plus grand que le précédent.
  • Après rempotage, n'arrosez pas vos cactus pendant 2 à 3 semaines.
Arrosoir avec pomme

Arrosoir avec pomme

5 € environ

Engrais

Engrais

6 € le sac de 20 kg

Pelle à terreau

Pelle à terreau

6 €

Pot en terre cuite

Pot en terre cuite

À partir de 1 €

Pulvérisateur

Pulvérisateur

À partir de 2 €

Terreau

Terreau

À partir de 6 € les 50 L

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides