Cultiver des plantes en épiphyte

Cultiver des plantes en épiphyte

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Cultiver des plantes en épiphyte, c’est-à-dire sans terre, simplement attachées à un support végétal (morceau de bois, écorce…) sans autre soin que des vaporisations répétées, est une expérience passionnante. Dans cette fiche, nous vous expliquons quelles plantes choisir, comment les fixer sur un support et comment les soigner ensuite.

Zoom sur les plantes épiphytes

La culture en épiphyte

Dans la nature, les plantes épiphytes – par exemple les orchidées, les tillandsias et les fougères – poussent en utilisant des arbres comme support. À la différence des plantes parasites, elles ne prélèvent rien sur leur plante hôte, mais sont autonomes pour leur nourriture : elles se contentent de l'humidité de l'air, d'un peu d'humus qui se forme à leur pied et des sels minéraux dissous dans la rosée ou dans l'eau de pluie.

La plupart des plantes épiphytes poussent dans les forêts tropicales humides. Sous notre climat européen, on peut cependant cultiver certaines plantes en épiphyte sur un morceau de bois. C'est un défi passionnant à relever !

Les plantes à cultiver en épiphyte

Orchidées, tillandsias et fougères sont les plus connues des nombreuses plantes épiphytes de la forêt tropicale. Théoriquement, en leur aménageant des conditions climatiques favorables, on peut les cultiver en épiphyte en Europe également.

Cependant, si l'on ne dispose pas de serre tropicale ou de terrarium, les plantes les plus faciles à cultiver en épiphyte en appartement sont les tillandsias, encore nommées « filles de l'air » : comme le genre Tillandsia regroupe près de 500 espèces, vous en trouverez sans problème qui vous plaisent et qui correspondent aux conditions climatiques que votre appartement peut leur offrir. Vous aurez le plaisir de voir fleurir vos tillandsias en été ou en hiver.

Note : vous pouvez si vous le voulez cultiver différents tillandsias sur un même support. Attention, cependant, à choisir des espèces qui ont les mêmes besoins en humidité, exposition et chaleur.

1 Choisissez et préparez le support

  • Choisissez un support naturel de préférence végétal (morceau de bois, écorce de liège, cep de vigne, bois flotté…). La forme et la taille importent peu : faites-vous plaisir !
  • Choisissez du bois ou une écorce bien sèche.
  • Surtout, évitez le bois de résineux.
  • Si vous désirez suspendre votre ouvrage une fois fini :
    • À l'aide d'un poinçon, faites un trou en haut du morceau de bois ou d'écorce.
    • Passez-y un morceau de fil de fer et faites une boucle.

2 Installez les plantes

  • Repérez sur la notice de vos plantes si elles préfèrent être cultivées tête en haut (la plupart du temps) ou tête en bas.
  • Prenez la première plante et posez-la sur le morceau de bois, tête en haut ou en bas selon les cas.
  • Liez la plante sur le bois à l'aide d'un premier lien en raphia naturel ou vert, sans serrer trop fort au risque de blesser la plante.
  • Répétez l'opération avec plusieurs liens, de façon à bien fixer la plante sur le support.
  • Fixez éventuellement la seconde plante de la même façon.

Note : attention à ne jamais faire passer le lien au milieu d'une rosette si votre plante en comporte.

3 Prenez soin de vos plantes cultivées en épiphyte

Si vous vous en tenez au genre tillandsia, les soins à leur apporter sont minimes et consistent principalement à leur offrir :

  • un ensoleillement adéquat ;
  • la température qui leur convient ;
  • et des vaporisations régulières d'eau (n'oubliez pas que c'est leur nourriture essentielle !) sur et sous les feuilles, l'idéal étant de vaporiser deux fois à 5 minutes d'intervalle.

À savoir : certains tillandsias détestent un excès d'eau stagnante et aiment être retournés après vaporisation d'eau.

Les différentes espèces de tillandsias peuvent avoir des besoins très différents en eau, en lumière et en chaleur : il est indispensable de bien lire et respecter la notice accompagnant vos plantes. D'une manière générale :

  • La majorité des tillandsias demandent une bonne luminosité.
  • En matière de vaporisations, modulez les indications de la notice selon l'humidité ou la sécheresse de la région où vous habitez : par exemple, en été le même tillandsia aura besoin d'être vaporisé plus souvent en Provence qu'en Bretagne.
  • Par sa teneur en minéraux, l'eau de Volvic est idéale pour vaporiser vos plantes cultivées en épiphyte. Sinon, l'eau du robinet convient également.
  • L'excès est l'ennemi du bien : mieux vaut pas assez de vaporisations que trop. Votre plante saura vous faire savoir si elle manque d'eau (les feuilles se dessèchent alors par les pointes) et les dégâts sont réparables. L'inverse est moins vrai.
  • Enfin, à la belle saison, il est conseillé de sortir vos tillandsias à l'extérieur, ne serait-ce que sur un appui de fenêtre.

Matériel nécessaire pour cultiver des plantes en épiphyte

Imprimer
Fil de fer

Fil de fer

10 € pour 30 m

Pulvérisateur

Pulvérisateur

À partir de 2 €

Raphia

Raphia

Environ 2 €

Support naturel en bois

Support naturel en bois

À partir de 7 € ou récupération

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides