Multiplier une plante vivace

Écrit par les experts Ooreka
Multiplier une plante vivace
© Finemedia

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Planter un massif de plantes vivaces est relativement simple, et les regarder embellir votre jardin de couleurs et de feuillage est un vrai plaisir. Vous avez la possibilité de les multiplier à l'infini, grâce à une méthode à la portée de tous.

Voici comment faire pour multiplier une plante vivace.

Voir la vidéo : Multiplication d'une plante vivace

Zoom sur la multiplication des plantes vivaces

Plusieurs méthodes permettent de multiplier les plantes vivaces, celle que vous devez retenir dépend de votre habileté, mais également de la plante que vous souhaitez voir prospérer :

  • Par division des touffes (iris), la plus rapide et la plus simple
  • Par bouture herbacée, celle qui demande un peu de savoir-faire
  • Par semis (primevère, violette, ancolie), la moins utilisée, car la plus contraignante.

1 Divisez une plante vivace

Divisez une plante vivace

© Finemedia

Diviser une plante vivace permet :

  • de lui redonner de la tenue ;
  • d’éviter qu’elle n’envahisse trop ces voisines ;
  • de redonner de l’éclat à sa floraison.

Extrayez la touffe

  • Cernez la plante avec la bêche à environ 20 cm des tiges.
  • Creusez une tranchée.
  • Déracinez la plante avec la fourche bêche, sans abîmer les racines et en conservant une grosse motte autour.
  • Posez-la au sol.
  • Enfoncez la fourche bêche au centre de la touffe, d’un coup sec pour la couper.
  • Si la touffe est petite, séparez les deux parties à la main.

Replantez la plante vivace

  • Replacez ensuite une des touffes dans le trou d’origine :
    • Comblez le volume libre avec de la terre.
    • Tassez en faisant affleurer les tiges.
    • Arrosez abondamment.
  • Plantez la seconde touffe dans l’endroit que vous aurez choisi dans votre jardin :
    • Avec la fourche bêche, creusez un trou d’un volume trois fois supérieur à la touffe.
    • Procédez comme précédemment.

Attention : ne répétez pas trop souvent cette opération, effectuez une division uniquement sur les grosses touffes et tous les 3 ou 4 ans pour éviter l’épuisement de la plante.

2 Bouturez une herbacée

Bouturez une herbacée

© Finemedia

La plante doit être saine, en plein développement et les tiges vertes et jeunes, non encore ligneuses, la meilleure période étant au printemps ou au début de l’été.

Sélectionnez la bouture

  • Procédez à l’abri du vent pour éviter l’assèchement de la bouture.
  • Utilisez un sécateur désinfecté pour éviter une propagation de maladies.
  • Prélever une belle tige comptant au moins 3 départs de feuille, mais sans aucune fleur (suivant la plante, la longueur peut varier de 8 à 20 cm).
  • Les stocker dans un sac plastique si la mise en terre ne peut se faire dans la foulée.

Placez la bouture dans un godet

  • Remplissez les godets au préalable :
    • avec une couche drainante (petits graviers ou sable) ;
    • puis par-dessus du terreau pour semis ou un mélange terre et sable.
  • Biseautez l’extrémité de la tige sous la première feuille.
  • Faites un trou dans la terre du godet à l’aide d’un crayon.
  • Enfoncez-y la bouture.
  • Tassez la terre.
  • Arrosez avec un pulvérisateur.
  • Mettez vos boutures à l’abri des courants d’air (mais aussi du soleil), sous atmosphère humide :
    • l’idéal étant sous serre ;
    • ou retournez une bouteille en plastique sur le godet ;
    • ou enfermez-les dans un sac plastique.
  • Repiquez-les en pots individuels après 2 à 3 mois, le système racinaire est alors suffisamment développé.

3 Bouturez des feuilles

Bouturez des feuilles

© Finemedia

La bouture de feuille s’effectue sur des plantes à feuilles épaisses et larges.

Récoltez les feuilles

  • Choisissez une feuille bien développée.
  • Séparez-la proprement de la plante au niveau du pétiole (utilisez un outil affûté et désinfecté).
  • Laissez à l’air la feuille quelques heures pour qu’elle cicatrise.

Mettez-les en caissette

  • Préparez un mélange de tourbe (1 part) et de terreau (1 part) dans une caissette plastique ou polystyrène.
  • Enfoncez la bouture en biais dans ce substrat en enterrant le pétiole.
  • Vaporisez régulièrement.
  • Stockez les boutures sous atmosphère chaude et humide, à l’abri du vent.
  • Au bout de 6 à 8 semaines, de petites feuilles apparaissent à la base du pétiole.
  • Replantez les jeunes plants dans des godets individuels, avant de les placer en pleine terre quelques semaines plus tard.

Remarque : pour certaines espèces (comme le bégonia ou le sansevieria), les feuilles peuvent être sectionnées au niveau des nervures principales et bouturées en mettant en terre directement les morceaux de feuille).

4 Faites des semis

Faites des semis

© Finemedia

La multiplication des plantes vivaces en semis se fait fin février, début mars.

Récoltez les graines

  • Attendez que les fruits soient secs.
  • Coupez les tiges portant les plus beaux fruits.
  • Laissez-les sécher à l’ombre.
  • Récupérez les graines (suivant les espèces, elles quitteront seules leur enveloppe ou nécessiteront un brassage vigoureux).
  • Triez-les en éliminant résidus d’enveloppes et autres poussières végétales.

Stockez les graines

  • Laissez-les sécher à nouveau pendant 1 semaine dans un endroit sec et ombragé.
  • Glissez les graines dans une enveloppe (avec la date et le nom de la plante).
  • Conservez-les au réfrigérateur.

Semez vos graines

  • Semez les graines dans du terreau de semis.
  • Suivant l’espèce, certaines graines sont à recouvrir de terreau (mauve musquée), d’autres pas (lupins, ancolies).
  • Sachez que la température de germination est comprise entre 18 et 22 °C, avec quelques variantes selon les espèces, et que l’exposition à la lumière est obligatoire.
  • Vaporisez régulièrement.
  • Les transplanter en godets après à 6 semaines.

Remarque : les grosses graines peuvent être semées directement en godets (à raison de 3 à 4 graines par godet, vous ne conserverez que les plus robustes).

5 Entretenez vos plantes vivaces

  • Rabattez en fin de floraison les tiges florales (de nombreuses variétés offrent alors une seconde floraison).
  • Rabattez les tiges au sol en fin d’automne pour les espèces non persistantes.
  • Le nombre de plantes vivaces par mètre carré dépend de l’espèce :
    • jusqu’à 5 plantes au m2 (aster, verge d’or, anémone…) ;
    • de 5 à 10 plantes au m2 (pervenche, campanule, géranium…) ;
    • de 10 à 15 plantes au m2 (iris, primevère, nepeta, liatris…) ;
    • au-delà (iberis, sedum, armeria…).

Matériel pour multiplier une plante vivace

Imprimer
Fourche bêche

Fourche bêche

À partir de 10 €

Godets

Godets

À partir de 2,50 € les 20

Sécateur

Sécateur

À partir de 12 €

Pulvérisateur

Pulvérisateur

4 €

Terreau pour semis

Terreau pour semis

10 €/ les 20 L

Crayon

Crayon

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !