Forme d'arbre

Écrit par les experts Ooreka

Lors du choix de vos plantes ou de vos arbres, vous pouvez privilégier : la rusticité, le feuillage, la croissance, la végétation, la forme de l'arbre, selon vos attentes. Cependant, il est essentiel de ne pas négliger la zone climatique qui joue un rôle très important sur la vie et le développement des différentes espèces.

Les arbres sont de formes géométriques variables, qui permettent ou non de laisser filtrer la lumière. Avant de planter un ou plusieurs arbres, il est donc judicieux de se renseigner sur sa grandeur et sa largeur à l'âge adulte, cela a pour avantage de déterminer son emplacement idéal. Les arbres les plus grands seront placés au fond du jardin tandis que les arbustes décoratifs seront plantés devant.

C'est le port des arbres qui va donc créer une partie de l'atmosphère du jardin.

Différentes formes d'arbres

Il existe de nombreuses formes d'arbres, certaines paraissent agressives comme les formes coniques, d'autres, comme les formes beaucoup plus étalées sont plus reposantes et douces. Ce qui les distingue également, ce sont :

  • le tronc et les branches qui sont de couleur pâle ou foncée ;
  • le houppier (l'ensemble du feuillage) situé au sommet du tronc qui est de forme géométrique variable, porté haut ou bas, clair ou épais.

Certains arbres peuvent être taillés par un jardinier, gardez à l'esprit que tous les arbres ne supportent pas la taille.

Arbre vu de loin avec le détail des branches

Étalé ou tapissant

La croissance de la plante est principalement horizontale. Elle tend à couvrir le sol.

L'arbre de forme étalée a un tronc haut qui possède de nombreuses branches horizontales. Ce sont des arbres majestueux de grande envergure qui dépassent souvent les 7 mètres de haut.

Ils sont idéaux pour l'ombrage, mais à éloigner des maisons, car avec le temps, ils deviennent plus larges que hauts. Les végétaux couvrant le sol dégagent l'espace visuel en donnant l'impression d'une superficie plus grande

Exemple d'arbre au port étalé : l'Albizzia.

Buissonnant

La plante forme un buisson. Sa forme n'est pas régulière.

Généralement, le port buissonnant se distingue par la production de rameaux principaux à partir de la base, avec des rameaux latéraux sur les faces supérieures plus vigoureux que ceux des faces inférieures. Cela donne un effet compact à la plante.

Les petits arbustes buissonnants sont idéaux pour les haies.

Arrondi, en boule ou ovale

La plante croît dans toutes les directions de manière régulière. Elle forme une boule ou un ovale.

S'il s'agit d'un arbre, son tronc est court, et son feuillage le cache.

La plupart des arbres en boule sont en forme de dôme. Les 2/3 de la hauteur des arbres au port arrondi sont dissimulés par les branches et les feuillages. On n'aperçoit donc qu'une partie du tronc. C'est le cas du chêne, de l'érable, du noyer, du frêne, du poirier et du cerisier.

Ouvert ou divergent

La plante s'évase en grandissant.

Conique ou pyramidal

La plante est large à sa base et s'élève en pointe.

  • Les branches des arbres coniques comme le sapin, le pin, le cyprès cachent presque entièrement le tronc.
  • La ramure se présente donc sous forme de cône, on peut presque voir les branches basses toucher le sol.
  • L'arbre conique ou pyramidal ne demande pas beaucoup d'entretien.

Élancé ou colonnaire

La croissance de la plante est principalement verticale. Sa forme est élancée, et son feuillage est étroit.

Pour un arbre fruitier, on parle de haute-tige ou de demi-tige.

Si l'arbre ou l'arbuste est haut et très fin, on dira qu'il est érigé ou fastigié.

L'arbre au port élancé est fin et en hauteur. Sa masse végétale est plus haute que large. Cependant, on peut apercevoir le ciel et les arbres voisins à travers le feuillage espacé qui recouvre les 2/3 de la hauteur de l'arbre. De ce fait, les plantes au port fastigié élargissent la perspective et attirent le regard vers le ciel.

  • Les branches robustes sont dressées et serrées contre le tronc.
  • L'encombrement de l'arbre élancé ou colonnaire s'avère réduit.
  • Quelques arbres au port élancé (fastigé) : peuplier, bouleau, platane, if...

Palme ou parasol

La plante s'élève verticalement, puis s'étale horizontalement dans sa partie haute. Son sommet est relativement plat.

C'est le cas du cèdre, du pin parasol, du baobab qui possèdent généralement des feuilles et des branches asymétriques.

L'arbre au port parasol produit beaucoup d'ombre.

Pleureur ou tombant

Le feuillage de l'arbre ou de la plante descend vers le sol.

Les arbres pleureurs, comme le saule pleureur, possèdent un port souple qui permet aux branches de retomber vers le sol.

Ces arbres deviennent immenses, il est donc préférable de les réserver pour des grands espaces et d'éviter de les planter près des canalisations ou du bâti.

Grimpant

La plante grimpe le long d'un mur ou d'une structure. Ses branches longues s'agrippent au support (mur, pergola, treillage, grillage...). On peut aussi cultiver les plantes grimpantes en bac pour les terrasses ou les balcons. Elles peuvent aussi retomber en cascade le long d'une balustrade.

En général, les plantes grimpantes offrent un feuillage très décoratif et une floraison abondante. Toutefois, elles peuvent être caduques ou persistantes.

Il est important de les choisir en fonction de leur développement sachant qu'une vigne peut couvrir une façade tandis qu'une clématite mettra simplement en valeur un colombage.

Quelques plantes grimpantes : clématite, chèvrefeuille, jasmin, glycine, lierre, rosier grimpant.

Palissé

L'arbre fruitier se développe selon une forme géométrique grâce à des supports horizontaux. Les branches s'étendent sur deux dimensions seulement.

Les supports peuvent être des fils tendus, un mur ou une clôture. On attache les tiges et les branches à l'aide de liens (ficelle, osier, plastique).

La forme palissée (espalier ou éventail) est donc plus particulièrement utilisée au verger, car elle privilégie le gain de place et l'esthétisme. C'est aussi la solution idéale pour les petits jardins.

Quelques exemples de formes palissées des fruitiers :

  • Palmette U simple : le tronc se divise en deux branches.
  • Palmette U double : le tronc se divise en deux branches, puis chaque branche forme un U classique.
  • Palmette éventail : les branches se séparent en plusieurs branches pour constituer une sorte d'éventail.
  • Palmette verrier : c'est deux U enchevêtrés l'un dans l'autre.
  • Cordon : ce sont une ou deux branches qui sont palissées horizontalement sur un fil de fer tendu.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !