Chancre coloré du platane

Svetlana Gryankina / Getty Images

Le chancre coloré du platane est parmi les maladies du platane les plus virulentes à haut pouvoir de propagation. À tel point d'ailleurs qu'il est classé « danger sanitaire de classe 1 ». Il fait l'objet d'une mesure de lutte obligatoire. Focus sur le chancre coloré, son histoire, ses caractéristiques, les symptômes qui permettent de diagnostiquer cette maladie grave, les solutions préventives et les éventuels traitements.

Chancre coloré du platane : définition et origine

Le chancre coloré du platane est une maladie fulgurante qui ne s'attaque qu'à cette variété d'arbres. Il est dû à un champignon microscopique parasite du platane, le Ceratocystis platani, originaire des États-Unis. C'est en 1929 qu'il a été décelé.

Histoire du chancre coloré du platane

Pour savoir comment cette maladie mortelle du platane a gagné le territoire national, il est nécessaire de remonter le temps. Au cours de la seconde guerre mondiale, et plus précisément en 1944, du matériel de guerre fut importé des États-Unis vers l'Italie mais également à Marseille. Il était transporté dans des caisses fabriquées en bois de platane porteur du parasite Ceratocystis platani. En France, les platanes du parc Borely en furent les premières victimes, et le chancre coloré fut longtemps concentré uniquement en ce lieu réputé du VIIIe arrondissement de la cité phocéenne.

Hélas, suite à l'entretien régulier des platanes du parc marseillais, et notamment à leur élagage ou encore à l'utilisation d'engins de transport du bois et de terrassement, le matériel utilisé s'est trouvé contaminé par le champignon en question. Cette maladie cryptogamique s'est d'abord propagée à tout le Sud-Est puis à la région Savoie, au département de l'Ain pour gagner plus tard le Sud-Ouest.

Le chancre coloré : un champignon hautement résistant

Les spores du champignon en question faisant preuve d'une résistance à toute épreuve, elles subsistent pendant de nombreuses années dans les résidus de platanes morts, mais aussi dans les racines résiduelles, même bien longtemps après l'abattage des arbres. Aussi, en 2005, on estimait la perte de plus de 50 000 platanes des suites du chancre coloré. À titre comparatif, à la même période, l'Italie avait déjà perdu 2 fois plus de spécimens.

Bon à savoir : depuis le 22 décembre 2015, des mesures de lutte obligatoire sont mises en place sur tout le territoire national. Les professionnels concernés sont tenus de s'y soumettre. Ils doivent entre autres déclarer les travaux d'abattage de platanes, leur transport, ainsi que tout symptôme laissant suspecter un chancre coloré du platane. Cette déclaration de symptômes à la DRAAF ou à la Préfecture concerne plus largement tout propriétaire de platanes.

Chancre coloré du platane : caractéristiques et symptômes

Le champignon responsable de cette maladie du platane peut atteindre l'arbre par une plaie ou par les racines. Ainsi, le chancre coloré a un large spectre de propagation, celle-ci se faisant dans l'air, dans le sol et dans l'eau. Sa principale caractéristique est la progression à une vitesse fulgurante. Les canaux de sève étant alors bloqués, le platane contaminé s'assèche. Il est voué à une mort certaine, en moins de 5 ans.

En ce qui concerne les symptômes du chancre coloré du platane, ils ne sont pas facilement décelables, ou tout du moins peuvent être confondus avec ceux de certaines maladies sans gravité :

  • craquelures au niveau de l'écorce qui devient grisâtre ;
  • chute prématurée des feuilles ;
  • apparition de traces violettes, verticales, sur le tronc et particulièrement visibles lorsque celui-ci est mouillé.

Une observation de l'intérieur du tronc est nécessaire pour déceler et confirmer des nécroses. Elle implique donc l'abattage de l'arbre. Ce symptôme propre à la maladie est le seul qui permette d'affirmer que le platane est contaminé par le chancre coloré.

Important : diagnostiquer le chancre coloré du platane prend du temps, ce qui augmente considérablement les risques de contamination.

Chancre coloré du platane : qu'en est-il des traitements et comment lutter contre la maladie ?

Solutions de traitement du chancre coloré du platane

En l'état actuel des connaissances, aucun traitement contre le chancre coloré du platane n'est connu pour être efficace. En revanche, certaines mesures prophylactiques semblent être plus pertinentes.

L'abattage et l'incinération systématiques des arbres atteints et de ceux à proximité constituent des mesures indispensables et possibles à réaliser. Elles doivent être suivies par la dévitalisation des tissus végétaux. Une fois qu'ils sont morts, le champignon incriminé ne peut y survivre.

Une autre mesure prophylactique est toutefois impérative, mais rarement respectée par les nombreuses entreprises concernées : la désinfection de tous les engins contaminés ayant servi à tailler et transporter les platanes, mais aussi ceux ayant été utilisés par les entreprises de travaux publics.

À noter : la dissémination se fait aussi par les eaux, et dans ce cas précis, les mesures de lutte sont pour l'heure impossibles.

Un platane hybride : une solution efficace ?

C'est dans la création d'un hybride résistant au chancre coloré que semble résider la vraie solution. Grâce à des analyses de génétique moléculaire, on sait en effet que des platanes résistants peuvent être obtenus par le croisement de différentes espèces. De nombreuses tentatives ont été réalisées et ont permis d'obtenir environ 200 hybrides qui ont survécu plus ou moins longtemps à l'inoculation du chancre coloré.

Des travaux de recherche et d'observation menés par le Professeur André Vigouroux ont duré plus de 15 ans et ont aussi permis de progresser. Cet éminent ingénieur agronome, Directeur de Recherche de l'INRA désormais à la retraite, est à l'origine de la création d'un hybride, le Platanus platanor (breveté par l'INRA) qui remplace peu à peu les platanes ayant succombé au chancre coloré dans le Midi ou ceux en sursis mais voués à plus ou moins longue échéance à une mort certaine.

Bon à savoir : la lutte contre le chancre coloré qui ne touche que les platanes passe aussi par la plantation d'autres essences.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides