Pomme de terre Trésor

Écrit par les experts Ooreka

Martina Hoffmann/123RF

Cet article traite des caractéristiques spécifiques de la variété de pomme de terre Trésor. Si vous cherchez des informations sur la pomme de terre en général (plantation, culture, entretien), consultez notre fiche pomme de terre.

D'aspect régulier, à peau lisse jaune clair et chair jaune pâle, la pomme de terre Trésor est une variété précoce, qui permet une récolte primeur. Obtenue en France par hybridation en 1996, elle compte parmi les variétés les plus cultivées à l'heure actuelle pour son rendement, sa saveur douce et sa précocité.

Caractéristiques de la pomme de terre Trésor

De taille moyenne à petite, la pomme de terre Trésor a une forme ovale à ronde. Sa chair jaune pâle, tendre et fondante, la destine à une cuisson à l'eau, à la confection de purées ou encore de fritures car elle reste de bonne tenue. Sa surface bien lisse ne comporte que des yeux très superficiels, ce qui facilite l'épluchage.

Le feuillage de la plante est semi-dressé. Il est sensible aux attaques de mildiou. Par contre le tubercule reste peu sensible à cette maladie.

Cette pomme de terre donne des fleurs violacées. Son rendement est excellent.

Culture de la pomme de terre Trésor

La plantation s'effectue de la mi-mars à avril dans un sol réchauffé. Cette variété sera bonne à récolter à partir du mois de juin et jusqu'en août.

Plusieurs techniques de culture sont possibles : en butte, sous paille, en silo, sous paillis.

Culture en butte

La culture en butte est la plus traditionnelle : dans un sol bien ameubli et soigneusement désherbé, on place les tubercules, germes vers le haut, dans des sillons de 10 cm de profondeur, à 30-40 cm les uns des autres sur dans rangs espacés de 60 à 70 cm. On les recouvre ensuite de terre fine. Quand les plants atteignent 15 à 20 cm de haut, on les butte en ramenant la terre en butte tout autour des tiges, sur les trois quarts de la hauteur du plant. Un mois plus tard, on butte à nouveau. Ces buttes permettent à l'eau de pluie de s'infiltrer sans stagner, à la terre de se réchauffer davantage et aux tubercules de se multiplier. L'arrosage n'est nécessaire qu'en cas de fortes chaleurs et de temps sec. Il se fait au pied, sans mouiller le feuillage pour éviter l'apparition du mildiou.

Les pommes de terre cultivées en butte peuvent être couvertes d'un paillis pour empêcher les adventices de pousser. Mais le paillage doit être enlevé quand on butte à nouveau les plants en cours de croissance. En culture intercalaire, associez des haricots nains si vous voulez éviter le désherbage entre les buttes.

Culture sous paille

La culture sous paille évite le travail du sol, il suffit simplement de l'ameublir avec une binette écologique. Cet ameublissement peut également être évité si l'on pense auparavant à améliorer le sol avec un paillis de broyat des déchets verts et secs ou avec un BRF (bois raméal fragmenté). Ce paillage effectué à l'automne précédent rend le sol très meuble et bien aéré. Il n'est donc plus la peine de l'ameublir au printemps, avant de planter.

Les mulots peuvent s'attaquer plus facilement aux pommes de terre quand les cultures sont faites sous paille.

Culture sous paillis

Il est aussi possible et avantageux, dans l'optique de pratiques culturales alternatives respectueuses de la vie du sol (type permaculture ou culture biologique), de cultiver des pommes de terre sous un paillis très épais. Elles ne seront buttées qu'une première fois et se développeront ensuite sous le paillis qu'il faudra compléter en cours de saison. Ce type de culture a l'avantage d'enrichir le sol et de faciliter la récolte : on peut récolter partiellement les pommes de terre en laissant les plants continuer leur croissance.

Culture en silo

Enfin, la culture en silo permet d'avoir de bonnes récoltes en ayant seulement une petite superficie disponible au sol. On remet de la terre au fur et à mesure de la croissance des plants mis dans le silo. C'est le même principe que le buttage, la seule différence se voit au niveau de la récolte car en silo, il faut tout enlever d'un seul coup pour récupérer les pommes de terre.

La pomme de terre est souvent sujette aux attaques de mildiou. Ce champignon pathogène se développe quand des périodes pluvieuses alternent brusquement avec des pics de chaleur. Pour contrer le développement du mildiou, faites un épandage de purin d'ortie (fortifiant et stimulant) et de purin de prêle (fongicide).

Astuce : si vous voulez une production importante de pommes de terre, réchauffez le sol à l'aide de bâches de forçage. Vous pourrez planter plus tôt au printemps. Cette culture sur bâche nécessite de découper ensuite la bâche à intervalles réguliers (en croix) pour mettre en place les plants. Les adventices ne peuvent pas pousser sous la bâche, ce qui évite le désherbage, et le buttage pas nécessaire non plus car les pommes de terre restent sous la bâche sans voir la lumière. Mais ce type de culture est très inesthétique et peu en accord avec les pratiques alternatives. Il vaut mieux cultiver sur de petites superficies en associant plusieurs types de cultures, comme en permaculture.

Récolte, consommation et conservation de la pomme de terre Trésor

Très précoce, cette variété Trésor commence à se récolter en juin, après 80 jours environ de culture. Par contre, elle doit être consommée rapidement, car ce n'est pas une pomme de terre de conservation.

La récolte se fait au fur et à mesure des besoins. Lorsque le feuillage jaunit complètement il est temps de tout récolter.

Bon à savoir : la pomme de terre est riche en glucides complexes qui sont une bonne source d'énergie. La pomme de terre crée rapidement un sentiment de satiété. C'est la raison pour laquelle elle constituait autrefois la base de l'alimentation.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides