Menthe blanche

Matt Lavin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Cet article traite des caractéristiques spécifiques de la variété menthe blanche. Si vous cherchez des informations sur la menthe en général (plantation, culture, entretien), consultez notre fiche menthe.

Connue depuis l'Antiquité, la menthe blanche est renommée pour ses propriétés médicinales et répulsives contre les insectes. Elle a de tous temps été utilisée comme tonique digestif, analgésique, antispasmodique et anti-nauséeux. Elle aide à soulager le mal de tête et les migraines.

Origine et caractéristiques de la menthe blanche

La menthe blanche (Mentha officinalis 'Alba') est une plante aromatique de la famille des menthes. Cette variété de 40 cm de haut présente des feuilles arrondies couvertes d'un duvet blanchâtre. La floraison blanche apparaît de juin à juillet, en épis. Sa saveur est assez forte et épicée.

La menthe blanche, comme la plupart des menthes, résiste au froid. Plante vivace caduque et rustique, elle repousse de souche chaque année. Elle se multiplie seule par ses racines traçantes.

Où trouve-t-on de la menthe blanche ?

Cette menthe pousse de façon sauvage dans les prairies humides et sous-bois frais. Elle peut aussi se cultiver au jardin, plus facilement en pot car elle colonise rapidement le terrain si elle s'y plaît. Elle est commercialisée en godets ou en sachets de graines chez les revendeurs spécialisés.

Culture de la menthe blanche

Une exposition mi-ombragée est recommandée. Le plein soleil nuit à son feuillage et dessèche rapidement la plante.

La menthe blanche se cultive comme toutes les autres menthes, au jardin en pleine terre ou en pot. En pleine terre, on installe les plants au printemps de 30 à 40 cm les uns des autres. Quand on souhaite contrôler son développement, il vaut mieux la cultiver en pot et la diviser tous les 2 à 3 ans. Dans ce cas, elle appréciera un terreau « spécial aromatique », plus riche et moins léger qu'un terreau classique.

Dans un jardin d'aromates, elle s'associe aux bonnes herbes de milieux frais comme la ciboulette, le basilic, le persil. Elle peut aussi être plantée entre les rangs de légumes pour éloigner les fourmis et les rongeurs, à condition de bénéficier d'un ombrage aux heures chaudes (fourni par les feuillages des légumes) et d'un sol frais (arrosé régulièrement et paillé).

En pot, elle doit être arrosée tous les jours pour ne pas laisser la motte se dessécher. Le pot sera placé à mi-ombre, particulièrement s'il est en terre cuite car cette matière poreuse se dessèche plus vite que les pots en plastique.

Récolte, utilisations et conservation de la menthe blanche

Récolte

La récolte des feuilles se fait au fil des besoins, en coupant soit les tiges de moitié de façon à laisser une partie du feuillage, soit à la base. Couper à la base permet de favoriser la repousse de nouvelles tiges. On coupe aussi à la base en fin de saison pour profiter d'une dernière récolte avant que la plante ne perde ses feuilles avec la baisse des températures.

La cueillette doit se faire à l'aide de ciseaux à bouquets ou d'un petit sécateur pour ne pas arracher le plant car les tiges sont dures et difficiles à couper à la main.

La menthe se cueille de préférence juste avant d'être utilisée quand elle aromatise la cuisine. On peut également en cueillir plusieurs poignées que l'on fera sécher pour en avoir sous la main en hiver.

Utilisations

L'utilisation de cette menthe est la même que celle des autres espèces et variétés : pour relever les plats, fabriquer des sirops ou aromatiser desserts et sorbets. Elle se consomme fraîche de préférence, finement émincée pour mieux faire ressortir ses arômes.

La menthe entre aussi dans la composition d'infusions digestives. A ce titre, on la fait infuser une dizaine de minutes dans de l'eau ébouillantée, versée sur ses feuilles dans un récipient muni d'un couvercle.

En pot-pourri frais ou sec, la menthe blanche peut également éloigner les insectes parasites des placards, cabanons, etc. Autrefois, la menthe était mélangée à d'autres herbes sauvages puis répandue en jonchée sur le sol en terre battue des maisons pour les assainir.

Conservation

La conservation des feuilles de menthe est une opération facile à réaliser quand on cueille de longues tiges que l'on fait sécher en les étalant dans un meuble fruitier, ou bien en les attachant en petits bouquets que l'on suspend quelques jours à l'ombre. Une fois les feuilles bien sèches (elles se recroquevillent), elles se détachent bien de la tige. On les conserve dans un bocal hermétique ou un sac en papier, remisé dans un placard au sec.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides