Guêpe solitaire

Guêpe solitaire

La guêpe solitaire est un insecte de la même famille que l'abeille. Solitaire du fait qu'elle vit et travaille seule, elle n'en est pas pour autant inutile au jardin. Bien au contraire, elle est un atout pour réguler les populations de nuisibles. Découvrons cet auxiliaire et comment l'accueillir.

Qu'est-ce qu'une guêpe solitaire ?

La guêpe solitaire est une guêpe qui vit et travaille seule en opposition aux guêpes sociales qui vivent en colonie. Elle appartient à l'ordre des hyménoptères comme l'abeille, le frelon ou la fourmi. Elle possède un corps fin et allongé avec 3 paires de pattes, 2 paires d'ailes, une paire d'antennes et un dard. Contrairement aux guêpes sociales, toutes les guêpes solitaires sont fertiles à l'âge adulte. Elle a par ailleurs, comme toutes les guêpes, une délimitation nette entre le thorax et l'abdomen, qui a valu le nom de « taille de guêpe ».

Cycle de vie de la guêpe solitaire

Présente sous les climats tempérés, elle vit dans les forêts, les bosquets, les prairies et autres milieux naturels qui lui permettent de trouver sa nourriture. Cette nourriture se constitue de matières sucrées comme le nectar des fleurs, des fruits mûrs ou pourris, du miellat de pucerons ou de la sève pour les guêpes adultes. Alors que la jeune larve est carnivore et se nourrit de nombreux indésirables comme des chenilles, des pucerons, des vers, des charançons, des chrysomèles, de mouches et la liste est encore longue. Il existe de nombreuses espèces de guêpes solitaires en France. Elles mesurent entre quelques millimètres de long à plusieurs centimètres. Elles ont des couleurs, des formes et des comportements variés selon les espèces. On peut nommer quelques espèces communes comme la scolie hirsute (Scolia hirta), l'ammophile des sables (Ammophila sabulosa) ou encore Odynerus murarius.

Bon à savoir : les guêpes ne piquent que si elles se sentent en danger. Après la piqûre, elles ne meurent pas contrairement aux abeilles. La piqûre de guêpe peut être suivie d'une réaction allergique.

Pourquoi et comment accueillir la guêpe solitaire au jardin ?

Même si la guêpe solitaire adulte ne mange pas d'insectes, elle les chasse pour les donner à ses larves. Ainsi, elle capture araignées, larves, pucerons, mouches et autres proies qu'elle paralyse avec son dard pour ensuite l'emmener dans la cavité où vivent ses larves. Les proies survivent paralysées jusqu'à ce que les larves s'en nourrissent. Puis, elles se transforment en nymphe avant de devenir une guêpe adulte.

Il existe des espèces de guêpe solitaire parasitoïde c'est-à-dire que la femelle pond son œuf au sein d'un hôte (coléoptères, chenilles...). Cet œuf se développe pour former une larve qui se nourrit de l'hôte. Cette technique est de plus en plus utilisée en agriculture biologique pour lutter contre certaines espèces de nuisibles. Pour accueillir ou favoriser la venue des guêpes solitaires au jardin, il s'agit de :

  • Construire un hôtel à insectes qui attire également d'autres auxiliaires comme les abeilles solitaires, les syrphes ou les bourdons.
  • Installer des fagots de tiges creuses de 15 à 20 cm de long pour un diamètre de 2 à 10 mm de diamètre. Pour cela, vous pouvez utiliser des tiges de roseaux, de bambous, de forsythias et de graminées. Veillez à boucher une extrémité de la tige avec de l'argile ou de la terre si un nœud ne ferme pas naturellement celle-ci. Lier une quinzaine de tiges à l'aide d'une ficelle. Suspendre le fagot à l'abri du vent et de la pluie à une hauteur de 50 cm à 2 m. Il peut être suspendu à une branche, à un tuteur, posé sur un support ou placé dans un hôtel à insecte. Les tiges serviront de site de ponte pour les guêpes solitaires.
  • Installer une bûche percée de trous de 3 à 15 mm de diamètre pour une profondeur de 5 à 10 cm. La bûche peut être en chêne, charme, hêtre ou autres espèces de bois local non traité. La bûche posée sur le sol à l'abri du vent et de la pluie est à renouveler au bout de 3 ans.
  • Laisser en jachère une prairie fleurie qui attire les guêpes solitaires par le nectar des fleurs. Les fleurs de la famille des Apiacées et des Astéracées sont particulièrement attractives pour ces espèces : bleuet, coriandre, cosmos, carotte sauvage, achillée, marguerite...
  • Laisser le bois mort et le bois accessible aux guêpes. Elles y trouvent la nourriture pour leurs larves et un abri.
  • Laisser du sable ou de la terre à nu, appréciés pour la confection des abris des œufs.
  • Bannir tous les pesticides.

Bon à savoir : si les guêpes solitaires vous embêtent durant vos repas estivaux, vous pouvez limiter leur venue en couvrant la nourriture et les boissons sucrées.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides