Tarière mécanique

©GettyImages

Pour exécuter des travaux de forage, on utilise fréquemment un outil qui est la tarière mécanique. Il peut être utile dans différents domaines. Voyons plus précisément quels sont les usages de cet équipement à la fois efficace et performant.

Qu'est-ce qu'une tarière mécanique ?

Le principe de la tarière est de permettre la réalisation d'un trou grâce à une vis sans fin. Celle-ci est entraînée par une foreuse hydraulique ou pneumatique selon les cas, ce qui, contrairement à la tarière manuelle qui n'est pas motorisée, facilite sa manipulation.

Bon à savoir : la tarière mécanique est plutôt adaptée aux travaux réguliers et assez conséquents.

Usages de la tarière mécanique

On peut avoir recours à une tarière mécanique dans différents domaines, comme l'environnement, la viticulture, l'agriculture.

Dans le domaine de l'environnement, la tarière est utilisée pour carotter afin d'analyser les sols après extraction des cuttings, c'est-à-dire des carottes de forage. Elle peut aussi faciliter l'installation de tubes d'accès aux nappes phréatiques, que l'on appelle des piézomètres, car ils permettent de sonder le niveau piézométrique.

En viticulture et en agriculture, la tarière mécanique est indispensable pour planter poteaux et piquets.

En arboriculture, la tarière mécanique permet la plantation de nombreux arbres.

Bon à savoir : bien entendu, un particulier peut tout à fait avoir recours à une tarière mécanique pour effectuer d'importants travaux de perçage, soit pour planter arbres et haie arbustive sur une grande superficie, soit pour préparer les trous destinés à recevoir les poteaux d'une clôture lorsque le périmètre à protéger est conséquent.

Caractéristiques de la tarière mécanique

Pour choisir une tarière mécanique il est indispensable d'étudier ses différentes caractéristiques, car elle doit être parfaitement adaptée aux travaux que l'on souhaite effectuer.

Le modèle de base est équipé d'un réducteur mécanique, afin que son utilisateur puisse par la suite adapter différents modèles de vrilles en fonction des besoins. Ces vrilles interchangeables doivent bien entendu être compatibles avec la tarière.

Parmi les différents types de tarières mécaniques on distingue :

  • La moto-tarière : elle est constituée d'une barre télescopique reliant le moteur à la transmission. La barre dirige l'ensemble du couple créé par la rotation de la tarière sur le moteur. Ce modèle de tarière est léger et puissant. De plus sa vitesse de rotation est relativement élevée.
  • La tarière mécanique sur tracteur : elle est compatible avec tout type de tracteur ou de micro-tracteur, et se fixe grâce à un attelage 3 points. Elle peut être de différentes dimensions avec des vrilles interchangeables. On peut y adapter des mèches simples, des mèches hélicoïdales continues à âme creuse ou des mèches hélicoïdales à âme pleine.

Bon à savoir : chaque distributeur propose un éventail important de tarières mécaniques, avec des fonctions différentes, à choisir selon les besoins.

Comment choisir son modèle de tarière mécanique ?

Le choix de la tarière mécanique doit être fait en fonction des différents facteurs suivants :

  • la profondeur des forages ;
  • la longueur de l'outil ;
  • le type d'attelage ;
  • le diamètre des vrilles ;
  • la vitesse de rotation ;
  • la longueur de déport et l'amplitude totale ;
  • la puissance du moteur.

Bon à savoir : des options sont disponibles sur certains modèles de tarières qui peuvent être indispensables pour l'utilisateur. Il est préférable de demander conseil à un professionnel avant de choisir une tarière mécanique.

Tarière mécanique : précautions

La tarière mécanique ne permet pas d'intervenir sur un sol rocheux ni sur du sable. Elle est en revanche parfaitement adaptée aux sols tendres.

Elle ne doit être utilisée que pour une exploitation des sols sur une profondeur moyenne, c'est-à-dire de plus ou moins dix mètres.

Il faut bien respecter les consignes de sécurité et connaître le mode d'utilisation d'une tarière. Il est également indispensable de s'assurer, avant utilisation, que la tarière est en bon état de fonctionnement.

Pour utiliser la tarière mécanique dans de bonnes conditions, il est important de se servir des paramètres de forage les plus appropriés au terrain, comme la vitesse de rotation et le couple de rotation.

Veillez à ce que les cardans d'entraînement de la tarière soient munis de soufflets de protection. Les risques liés à l'utilisation d'une tarière sont multiples : la zone de forage doit être protégée et interdite à toute personne étrangère au chantier.

En cas d'usure excessive des éléments de la tarière, l'utilisation de l'engin est à proscrire.

Bon à savoir : les tarières mécaniques sont conformes aux normes de fabrication en vigueur. Elles doivent être contrôlées régulièrement afin de pouvoir toujours fonctionner dans de bonnes conditions ; c'est un gage de sécurité pour l'utilisateur.

Prix de la tarière mécanique

La plupart des tarières mécaniques d'entrée de gamme sont vendues environ 1 000 €. Toutefois, le prix d'un modèle sophistiqué ou professionnel peut atteindre plusieurs milliers d'euros.

Bon à savoir :les budgets serrés peuvent opter pour la tarière mécanique d'occasion, à choisir sur les sites de petites annonces. Il est aussi possible de louer une tarière mécanique pour une utilisation ponctuelle. Un devis sur demande peut être établi, en fonction du modèle et de la durée de location.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides