Merle noir

jph9362/ Getty Images

Présent toute l'année dans nos contrées, le merle noir ravit notre jardin de son chant mélodieux. Il se nourrit d'insectes et d'escargots et sautille sur les pelouses à la recherche de vers de terre dont il est friand. Découvrons cette espèce et voyons comment favoriser son installation dans un jardin.

Description et comportement du merle noir

Qui est le merle noir ?

Petit passereau très commun de nos jardins, le merle noir mesure entre 24 et 27 cm pour 34 à 38 cm d'envergure. Il pèse en moyenne 100 g et vit une quinzaine d'années. De la famille des Turdidés, le nom latin du merle noir est Turdus merula.

Les mâles et les femelles se différencient très facilement. Le mâle au plumage noir possède un bec jaune à orangé, tandis que le plumage de la femelle est brun-marron avec la gorge et la poitrine plus claires.

Environnement du merle noir

Les milieux de vie du merle noir sont les forêts, les lisières, les bosquets, les haies, les parcs et les jardins. Il s'adapte bien au milieu urbain s'il a à sa disposition un espace planté d'arbres et d'arbustes.

Le merle noir niche communément chez nous en Europe, mais également en Asie et en Afrique du Nord, dans les zones tempérées. Il confectionne son nid à 2 m du sol à l'aide de mousses, lichen et autres brindilles. La confection durant l'hiver est suivie de la reproduction et de la couvaison. La couvaison dure moins de 15 jours et les oisillons quittent le nid au bout de 3 semaines.

À noter : on observe jusqu'à 2 à 3 couvaisons par an.

Chant du merle noir

Le merle noir fait entendre son chant d'un perchoir qu'il prendra l'habitude d'utiliser. Il s'agit d'un arbre élevé, une cheminée, une corniche ou encore une antenne. Ses premiers chants annoncent le printemps ! Il apprécie tout particulièrement l'aube et le crépuscule pour nous faire entendre son chant mélodieux et flûté si caractéristique.

Son alimentation

Son régime alimentaire est constitué de vers de terre, d'insectes, d'araignées, de graines, baies et fruits mûrs ou pourris. On le remarque le plus souvent à sautiller sur les pelouses où il chasse des vers de terre. C'est également là qu'il aime prendre des bains de soleil, tapi ailes ouvertes dans les jardins ensoleillés. On peut aussi l'observer à fouiller dans les feuilles mortes pour y trouver des insectes.

Comment bien accueillir le merle noir dans son jardin ?

Même si le merle noir mange les fruits de nos jardins, il constitue aussi un allié de choix. Il est le prédateur des limaces, des escargots et d'autres insectes ravageurs. Il régule les populations de ces nuisibles. Il nous ravit également bien sûr avec son chant mélodieux du début du printemps à la fin de l'été. Savoir l'accueillir, c'est savoir le nourrir, le loger et lui aménager un environnement adapté.

Nourrir le merle noir toute l'année

Proposer de la nourriture au merle noir favorise son implantation ou sa visite. Pour cela, il s'agit de :

  • favoriser les espèces fruitières comme le poirier, le pommier, le cerisier, le cassis, le framboisier, le groseilliers ou encore des arbres et arbustes sauvages comme le prunellier, l'aubépine, l'églantier, le sorbier ou le sureau noir ;
  • proposer des graines en hiver. Il n'a pas besoin de mangeoire pour se nourrir, il suffit d'épandre les graines sur les pelouses (maïs, avoine, orge, tournesol, millet...).

Loger le merle noir

Pour favoriser la nidification du merle noir dans votre jardin, vous pouvez :

  • fabriquer un nichoir à oiseaux adapté aux merles noirs (un nichoir type ouvert identique à celui utilisé pour les grives) ;
  • planter une haie dans laquelle son nid pourra être bien caché des prédateurs. Certaines espèces sont conseillées comme le houx, le fusain, le chèvrefeuille, l'aubépine, la viorne obier, le cotonéaster et le pyracantha. Le lierre grimpant le long d'un mur reste incontestablement un de ces favoris, car il nourrit par ses fruits en hiver et camoufle le nid toute l'année.

Aménager et gérer votre jardin pour le merle noir

Quelques mesures simples vous permettent de favoriser l'accueil des merles.

  • Laisser des espaces en pelouse tondue assez bas. Elles constituent un lieu de choix pour la chasse des vers de terre.
  • Ne pas tailler tous les arbres en même temps pour maintenir un couvert végétal toute l'année. Les merles pourront s'y cacher.
  • Laisser les fruits pourris sur le sol (type pomme, poire, cerises...), les merles s'en régaleront durant l'hiver.
  • Proposer un tas de bois, voire du bois mort, dans lequel les merles trouveront de nombreux insectes à manger.
  • Laisser les feuilles mortes sur vos pelouses ou en tas. Les feuilles mortes constituent des abris et milieux de vie pour de nombreux insectes dont le merle raffole.
  • Installer un bassin à oiseaux où les merles pourront boire et se rafraîchir.
  • Laisser un espace libre comme une prairie fleurie. Elle attire les insectes et permettra au merle d'y trouver des herbes sèches pour la confection de son nid. On peut y privilégier des espèces à graines dont les merles se nourrissent comme le plantain lancéolé, le tournesol, le lin, la scabieuse, le cirse, le mouron des oiseaux ou encore le trèfle et le pissenlit.
  • Éviter enfin tous les produits chimiques.

Comment protéger mon jardin du merle noir ?

Le merle noir est un oiseau friand des fruits de nos jardins comme les cerises, les framboises, les fraises ou les pommes. Il existe plusieurs méthodes pour protéger ses récoltes :

  • installez un filet anti-oiseaux sur les arbres fruitiers et des filets de protection pour les fraisiers et autres petits fruits ;
  • faites fuir les oiseaux de votre jardin à l'aide d'épouvantails ou d'effaroucheurs ;
  • veillez à protéger vos semis et jeunes plants par un filet. Les graines sont très appréciées des merles, mais également de nombreuses autres espèces d'oiseaux.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides