Compagnonnage des plantes

Jon Roberts CC BY-SA 2.0/Flickr

Le compagnonnage de plantes est une méthode très utilisée au potager afin d'optimiser les durées de culture, mais aussi l'espace cultivé. Cette association permet également de diminuer les attaques de maladies et ravageurs dans la mesure où certaines plantes sont soit des refuges pour les auxiliaires de culture, soit plus sensibles aux maladies. L'association de cultures est un moyen naturel et efficace pour exploiter des végétaux sans produits phytosanitaires.

Qu'est-ce que le compagnonnage de plantes ?

Le compagnonnage (ou association) de plantes est une technique culturale dont le but est de planter plusieurs types de végétaux sur une même parcelle.

Plusieurs objectifs motivent cette option :

  • coloniser au maximum les espaces racinaires et aériens en choisissant des haricots qui constituent une culture haute et de la laitue qui est une culture plus basse avec des racines superficielles ;
  • optimiser les durées de culture en mettant sur le même espace, des plantes qui s'entretiennent rapidement comme le radis et d'autres plus longuement comme la carotte ;
  • influencer la résistance et le développement des plantes, le persil stimule la croissance de la tomate par exemple ;
  • améliorer la qualité gustative de certaines plantes, notamment avec le poireau qui donne un goût plus sucré aux courgettes ;
  • rendre plus digeste certains légumes, comme la menthe poivrée qui adoucit le chou.

À noter : l'association de plantes, également appelée compagnonnage, est une méthode reposant sur l'observation des végétaux entres eux. Très utilisée au potager, elle peut l'être tout autant au jardin d'ornement.

Principes de base incontournables du compagnonnage

L'association de plantes est possible avec différents végétaux. Il y a toutefois 3 principes essentiels à connaître pour éviter quelques ratés.

  1. Les plantes de la famille des Apiacées (ou Ombellifères), comme le fenouil ou la carotte, se protègent mutuellement très bien.
  2. Les légumineuses ou Fabacées, comme le petit pois ou le haricot, enrichissent le sol en azote grâce aux nodosités présentes au niveau racinaire. Il s'agit d'un grossissement à certains endroits de la racine du fait de la colonisation par des bactéries capables de transformer l'azote atmosphérique en azote assimilable par les plantes. Il est donc intéressant de les placer à proximité de plantes ayant de forts besoins en azote, comme la tomate ou les cucurbitacées.
  3. Les végétaux de la famille des Légumineuses (ou Fabacées) ne s'associent pas bien avec ceux de la famille des Liliacées (ou Amaryllidacées) comme la ciboulette ou le poireau.

Compagnonnage de plantes : quelques exemples d'association

Voici une liste récapitulative des principales associations favorables et celles qu'il faut éviter.

Association de plantes favorables

  • L'aneth, et son parfum très particulier, protège le concombre et la carotte.
  • Le basilic, avec son odeur prononcée, préserve la tomate, l'aubergine, le poivron et l'asperge.
  • L'œillet d'Inde, par sa forte senteur, protège lui les pommes de terre, la tomate, l'asperge, le haricot et le chou.
  • La capucine attire, de façon générale les pucerons, c'est pourquoi il est intéressant de la cultiver à proximité de plantes sensibles à ce ravageur comme le radis, la courgette, le chou ou la tomate.
  • Le thym éloigne, de façon systématique les mouches blanches ; il est donc judicieux de le planter à côté de plantes sensibles, comme le brocoli ou le chou.

Association de plantes défavorables

  • L'ail ne s'associe pas avec la sauge, l'anis ou le fenouil.
  • La betterave ne s'associe pas avec la carotte.
  • Le cerfeuil ne s'associe pas avec le radis.
  • Le concombre, la pomme de terre et la tomate ne s'associent pas.
  • Le melon, les cucurbitacées et le concombre ne s'associent pas.
  • Les cucurbitacées et la pomme de terre de s'associent pas.
  • L'échalote, l'oignon, le petit pois, l'ail et le poireau ne s'associent pas.

Attention : bien qu'efficaces, il ne faut pas multiplier les associations de plantes car les différents besoins (en eau et entretien) pourraient devenir une source importante de travail supplémentaire.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides