Chèvrefeuille d'hiver

Écrit par les experts Ooreka

Konrad Lackerbeck/CC BY SA/Wikimedia

Cet article traite des caractéristiques spécifiques de la variété chèvrefeuille d'hiver. Si vous cherchez des informations sur le chèvrefeuille en général (plantation, culture, entretien), consultez notre fiche chèvrefeuille.

Le chèvrefeuille d'hiver tient son nom de sa floraison hivernale, lorsque toutes les autres fleurs dorment encore. Celle-ci est discrète, mais son parfum intense embaume le jardin à plusieurs mètres à la ronde. Ce chèvrefeuille arbustif est facile à cultiver et n'est pas exigeant. On le cultive dans toutes les régions de France. Découvrez ici toutes ses qualités.

Le chèvrefeuille d'hiver : présentation et caractéristiques

Le chèvrefeuille d'hiver, ou Lonicera fragrantissima, appartient à la famille des Caprifoliacées. Il est originaire de Chine. Contrairement au chèvrefeuille des jardins, le plus connu, le chèvrefeuille d'hiver n'est pas une plante grimpante. C'est un arbuste à port buissonnant, qui atteint 2 m de haut adulte, pour un peu plus de 2 m d'étalement. Ses rameaux sont souples et retombants, leur écorce cuivrée lorsqu'ils sont jeunes, puis devenant grise par la suite.

La floraison a lieu en hiver, de janvier à mars, avec un pic d'abondance en février. Les fleurs, petites et presque insignifiantes, savent tout de même se faire remarquer en exhalant un parfum intense qui rappelle l'odeur du jasmin. Ce sont de petits tubes de 1 cm de long, regroupés par paires à l'aisselle des feuilles. Sur le chèvrefeuille d'hiver, les fleurs sont blanc nacré, parfois lavées de rose très pâle. En plus d'être odorantes, ces petites fleurs sont mellifères, au grand plaisir des insectes pollinisateurs.

Les fruits sont de petites baies rouge terne de moins d'un centimètre de diamètre, seules ou réunies par paires. Elles font le plaisir des oiseaux qui les consomment. En revanche, elles sont toxiques pour l'homme. Le feuillage, caduc ou semi-persistant en climat doux, apparaît après la floraison.

Le chèvrefeuille d'hiver s'utilise en massif d'arbustes, en haie fleurie ou en isolé, à planter près de la maison pour profiter de son parfum.

Culture du chèvrefeuille d'hiver

Dans quel emplacement planter le chèvrefeuille d'hiver ?

Le chèvrefeuille d'hiver doit être placé au soleil, bien qu'il tolère la mi-ombre, sa floraison est plus abondante au soleil. Il faut cependant éviter le soleil trop chaud. Pour une exposition plein sud, il est donc préférable de le placer à la mi-ombre. Il préfère les climats doux, mais s'adapte dans presque toutes les régions de France, car il est rustique jusqu'à -20 °C. Il est préférable d'éviter la proximité de vivaces vigoureuses, car la floraison en pâtirait.

Quel sol pour le chèvrefeuille d'hiver ?

Ce chèvrefeuille se plaît dans tous types de sols, même légèrement calcaires. Travaillez le sol en profondeur afin de le rendre meuble. Apportez de la matière organique sous forme de compost ou de fumier bien décomposé en le mélangeant à la terre de jardin.

Entretien du chèvrefeuille d'hiver

Arrosez le chèvrefeuille d'hiver durant les deux premières années, puis par grande sécheresse. La taille permet d'obtenir une forme plus harmonieuse de l'arbuste et une floraison plus abondante, mais n'est pas obligatoire. Elle consiste à raccourcir de moitié les rameaux qui ont fleuri et de supprimer le bois et les branches en surnombre afin d'aérer un peu le centre de l'arbuste.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides