Sol vivant

Écrit par les experts Ooreka

©GettyImages

Un sol vivant est un sol fertile. Il apporte à vos plantes tout ce dont elles ont besoin et améliore la productivité de vos cultures.

Qu'est-ce qu'un sol vivant ?

De nombreux problèmes, tels qu'infertilité du sol et plantes décevantes ou faibles rendements, rencontrés par les jardiniers viennent d'une méconnaissance de la vie du sol. Une promenade en forêt permet de se rendre compte à quel point cette vie est la clé de la fertilité et de la productivité, surtout si vous en grattez la couche supérieure.

En effet, sur les 15 premiers centimètres se trouve 90 % de la vie souterraine. C'est grâce aux micro-organismes et à la faune du sol que la matière organique est transformée en humus. Sans eux, pas de décomposition de la matière végétale, donc pas de nutriments pour les plantes, sauvages ou cultivées.

La matière organique est la clé d'un sol vivant

Un sol vivant est en quelque sorte un cercle vertueux, un lieu où se rencontrent les champignons microscopiques souterrains, les vers de terre, bactéries et petits animaux décomposeurs qui, au contact de matière organique vont créer la vie du sol. Pour faciliter ce cercle vertueux, quelques règles élémentaires sont à respecter :

  • éviter de retourner la terre, puisque cela vient troubler l'équilibre naturel ; les vers de terre sont des laboureurs insatiables, qui travaillent bien mieux la terre que n'importe quel outil mécanique ou automatique ;
  • proscrire tout produit d'origine chimique, à commencer par les engrais non organiques. Un sol vivant est un sol le plus naturel possible. 

Créer et entretenir un sol vivant

Un simple grattage de la terre de votre jardin sur une quinzaine de centimètres à divers endroits va vous permettre de faire un point sur l'état du sol.

Le premier indice est la présence ou non de vers de terre. La compacité de la terre est un indice de plus. Un sol difficile à émietter à la main est un mauvais gîte pour la faune et les micro-organismes. Abolissez toute mécanisation car chaque bêchage brise ce milieu fragile autonome, faisant passer des bactéries anaérobies au contact de l'air et enfouissant celles qui ont besoin de lumière. Idem pour la micro-faune.

Changer naturellement la structure du terrain est chose simple : récupérez le plus possible de matière en cours de dégradation, par exemple le contenu d'un bac à compost. Après avoir retourné la terre sur 15 centimètres (ce sera la seule fois) incorporez le plus possible de matière organique, même grossière, comme des morceaux de branches à demi-pourries, feuilles mortes, déchets de tonte de gazon, pelures de légumes. Mélangez tout ça à la terre du jardin, mouillez et laissez faire la nature. Vous pouvez également introduire des vers de terre récoltés en forêt ou ailleurs.

Pour entretenir un sol vivant, rien de plus simple : il vous suffit de déposer régulièrement en surface tout élément vert ou en cours de compostage, sans les enfouir. La nature se charge du travail pour vous. Les micro-organismes et animaux décomposeurs vont accélérer le processus qui consiste à fabriquer de l'humus avec vos déchets et les rendre ainsi assimilables par les végétaux.

Production sur sol vivant

Lorsque la surface de votre sol est souple, agréable à malaxer, que les éléments grossiers sont devenus mous par compostage, il ne vous reste qu'à planter. Fleurs, fruitiers, herbes, légumes, peu importe, les résultats sont à la hauteur des espérances. 

Plantez de manière habituelle, même si vous devez creuser un peu au-delà de la couche humifère créée. Arrosez, entretenez vos plantes comme à l'habituée, n'utilisez pas d'engrais à part du compost, le sol est assez riche à présent. Ne traitez pas chimiquement si des pucerons viennent sur les jeunes pousses, pulvérisez un purin végétal, ils détestent ça ! 

Pendant la culture, continuez à nourrir naturellement votre sol en lui apportant régulièrement des déchets verts déposés par couches, du plus épais au plus fin.

Tout est en place à présent pour que vous preniez encore plus de plaisir à jardiner. Dans quelques semaines, vous récolterez herbes aromatiques à foison, fleurs, légumes et un peu plus tard les premiers fruits. La clé du succès est entre vos mains. 

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides