Fougère arborescente

123RF / Barbara Helgason

Cet article traite des caractéristiques spécifiques de la variété dicksonia antartica. Si vous cherchez des informations sur le Dicksonia en général (plantation, culture, entretien), consultez notre fiche dicksonia.

Très en vogue depuis une vingtaine d'années, la fougère arborescente est utilisée dans les jardins d'ornement pour créer une ambiance exotique. Ses larges et longues frondes persistantes offrent un aspect soyeux qui attire la plupart des jardiniers. Cette allure à la fois originale et élégante lui assure aussi du succès dans les mises en scène d'intérieur, en particulier en décors événementiels.

Plusieurs espèces de fougères arborescentes ont été découvertes, mais seule une, la Dicksonia antartica, est commercialisée sous nos climats pour sa relative résistance aux températures hivernales quand elle est plantée au jardin.

Fougère arborescente : origine

Le nom latin de la fougère arborescente, Dicksonia antartica, indique qu'elle pousse dans la zone proche du cercle antarctique. Mais elle est plus proche de l'Australie et de son type de climat tempéré que de celui de l'Antarctique. Elle se plaît dans une amplitude thermique allant de 5° C en hiver à 22° C en été.

Elle est originaire de Tasmanie, cette île située au sud-est de l'Australie, et se rencontre également en Nouvelle-Zélande.

Son origine isolée sur une île, qui a très tardivement été colonisée, a permis de déterminer qu'elle n'a pas évolué depuis l'ère du Jurassique. Elle montre donc le même aspect qu'elle avait à l'époque des dinosaures. Son nom latin lui a été donné en hommage au botaniste écossais James Dickson.

Bon à savoir : la fougère arborescente a été victime de son succès, ses peuplements ont été décimés pendant de nombreuses années dans son milieu d'origine pour les « besoins » de l'ornementation des jardins. Aujourd'hui c'est une espèce protégée en Tasmanie et en Nouvelle-Zélande.

Caractéristiques de la fougère arborescente

Cette fougère ressemble à un palmier, mais ne rentre pas dans cette catégorie de végétaux puisqu'elle ne produit ni fleurs ni fruits et possède le même système de reproduction que les autres fougères, par spores disséminés par le vent et la pluie.

C'est une plante vivace dont le rhizome croît verticalement et prend l'aspect d'un tronc. Elle fait partie de la famille des dicksoniacées.

La fougère arborescente a la particularité de produire des frondes apparaissant en couronne terminale, donc tout en haut du tronc. Au fur et à mesure de la croissance, les frondes du bas tombent en permettant au stipe (faux tronc) de prendre de la hauteur.

Ces frondes ressemblent à celles des autres espèces de fougères terrestres, mais leur amplitude est trois à quatre fois supérieure. Elles peuvent facilement atteindre 2 m de long, voire davantage dans les forêts dont les fougères arborescentes sont issues. Elles persistent toute l'année et se renouvellent par des jeunes pousses apparaissant au centre de la touffe apicale. Les frondes sont portées par un pétiole (partie rétrécie située à la base de la feuille qui l'unit à la tige) dur et assez court appelé stipe, couvert d'écailles.

Dans son milieu d'origine, la fougère arborescente monte entre 10 et 15 m de haut. En culture en serre, elle arrive à 6 m de haut environ, et cultivée en extérieur, elle reste plutôt entre 2 et 3 m de haut sous un climat doux. La croissance de la plante est lente, d'environ 3 cm par an. Elle peut donc vivre de longues années quand on lui offre de bonnes conditions de culture.

Culture de la fougère arborescente

Ce type de fougère a presque les mêmes besoins que nos fougères indigènes, c'est-à-dire une exposition mi-ombragée sous la frondaison de grands arbres, et un milieu humide. L'arrosage sera régulier en périodes chaudes et/ou sèches pour garder la terre toujours humide.

Bon à savoir : si le sol doit être humide, il doit aussi être bien drainé, car la plante ne supporte pas l'humidité stagnante.

L'espèce Dicksonia antartica pousse mieux dans une importante humidité atmosphérique permanente, sous des ciels nuageux et un climat pluvieux. Elle a en effet besoin d'avoir le cœur de ses frondes toujours humide. C'est la raison pour laquelle un système de brumisation doit être installé quand elle est cultivée en serre. À l'extérieur, ce système peut également s'installer pour créer un nuage humide autour de la plante. Un arrosage automatique placé sur le haut de la plante permet également d'apporter une humidité suffisante dans le cœur des frondes et sur le haut du tronc.

La fougère arborescente demande un sol léger et acide mais humifère. Au jardin, un apport de terre de bruyère à la plantation et de terreau de feuilles au pied sera bénéfique. En pot, cette fougère sera plantée dans un mélange de terreau enrichi, de terreau de feuilles et de terre de bruyère, sur un fond d'écorces de pin qui assurera un bon drainage.

En hiver, la plante doit être protégée du gel si celui-ci dure plus de trois jours d'affilée et dans tous les cas quand il dépasse - 5° C. Plusieurs couches de voile d'hivernage seront nécessaires ainsi qu'une bonne couche de feuilles sèches au pied. On peut aussi entourer le tronc de la plante avec un paillon.

Dans le cas d'une culture en pot ou en bac trop lourd à transporter, pot et bac doivent être également emmaillotés dans du voile d'hivernage afin de protéger les racines du gel.

Fougère arborescente : où l'installer ?

Sous un climat tempéré, la fougère arborescente peut supporter une culture en pleine terre au jardin. Elle doit néanmoins être placée à l'abri des vents.

La plante apprécie un léger ombrage qui la protège des rayons desséchants du soleil. Elle profitera donc d'un emplacement à proximité de grands arbres, d'une haie haute ou d'un bâtiment qui lui assureront une ombre-portée bénéfique aux heures de fort ensoleillement.

Si elle est plantée en plein soleil, la fougère arborescente doit bénéficier d'une brumisation ou d'un arrosage régulier pour assurer une bonne humidité des frondes. Elle ne résistera pas au soleil brûlant du Midi, mais se plaira sous les ciels nuageux de Bretagne ou du Cotentin.

Dans les régions plus au nord, la fougère arborescente ne supportant pas le gel pendant de longues périodes, elle sera placée dans un endroit abrité, un patio, une cour ou dans un coin de jardin entouré de murs.

Dans les régions où les hivers sont longs et rigoureux, il vaut mieux cultiver la fougère arborescente en grands bacs que l'on rentre hors gel à partir du milieu de l'automne.

La culture en grande serre chauffée est idéale pour assurer à la plante des conditions optimales, à condition d'équiper cette serre de brumisateurs car la sécheresse de l'air est aussi préjudiciable à la plante que le froid.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides