Tarière

Barbara Bonanno BNNRRB-By/Flickr

Une tarière est un outil de perçage utilisé pour intervenir sur différents matériaux mais également directement sur le sol. Quels sont les usages de la tarière, les différents types et leurs caractéristiques, les critères de choix, les mises en garde lors de l'utilisation de cet outil ainsi que les prix généralement constatés ?

Tarière : définition et usages

On appelle tarière un outil destiné, selon son type, à creuser, à forer ou à carotter. Les menuisiers ou encore les charpentiers utilisent régulièrement une tarière pour effectuer dans le bois des trous plus ou moins profonds et de diamètres variables. Dans ce domaine, la tarière était d'ailleurs déjà utilisée durant l'Antiquité car elle était capable de creuser des trous d'une plus grande profondeur que d'autres outils.

Au fil du temps, l'usage de la tarière s'est étendu et par voie de conséquence l'outil a commencé à se décliner en différents modèles afin de pouvoir également percer le sol et d'autres matériaux que le bois.

Quel que soit son type, une tarière est constituée d'une poignée et d'une mèche de perçage ou d'un foret que l'on peut adapter à une rallonge afin de creuser plus profondément encore. Tous les modèles mécaniques sont équipés d'un système de sécurité (coupure du moteur ou débrayage automatique).

Bon à savoir : la tarière facilite le travail de forage, de perçage ou de carottage. C'est donc un outil indispensable dans bien des domaines.

Tarière : types et caractéristiques

Le terme tarière désigne différents outils de perçage à fonctionnement mécanique ou manuel, à savoir :

  • La tarière thermique : elle fonctionne grâce à un moteur à essence. Puissante, elle est particulièrement recommandée pour effectuer des travaux réguliers, notamment dans de grandes exploitations.
  • La tarière hydraulique : elle s'adapte sur certains engins de forage. C'est celle qui est utilisée pour creuser un puits par exemple, une opération qui nécessite un sondage de reconnaissance préalable à la mise en chantier. Elle est idéale pour une utilisation au quotidien, et est conçue pour supporter des travaux importants.
  • La tarière électrique : plutôt adaptée au bricoleur occasionnel ou au jardinier amateur, elle facilite le perçage ou les trous de plantation grâce à l'énergie électrique. Grâce à ce modèle adapté au particulier, l'utilisateur limite grandement ses efforts.
  • La tarière manuelle ou tarière à main : ce type de tarière à utiliser de façon occasionnelle ne fonctionne qu'à l'énergie humaine, c'est-à-dire grâce à la seule force des bras. Le travail de perçage ou de carottage reste donc difficile et épuisant, notamment pour les muscles des bras, pour les épaules et le dos. La tarière manuelle est surtout conçue pour creuser des trous dans la terre meuble du jardin, à condition que l'opération ne se renouvelle pas au quotidien.

Bon à savoir : si vous ne savez pas quelle tarière est la mieux adaptée à vos besoins, demandez conseil à un spécialiste du jardinage ou des travaux de forage.

Comment choisir une tarière ?

Les critères de choix d'une tarière doivent prendre en compte différents paramètres, notamment l'usage que vous souhaitez en faire et ses conditions d'utilisation.

Bon à savoir : le premier des critères est la capacité physique de l'utilisateur.

Une tarière : pour quel usage ?

L'ampleur des travaux à réaliser et la fréquence d'utilisation de la tarière sont deux points déterminants dans le choix de ce type d'outil de perçage. Pour des travaux occasionnels et de moindre importance, tarière mécanique et tarière électrique peuvent suffire. Dans le cas d'un usage régulier ou pour de gros travaux, mieux vaut acheter une tarière thermique ou une tarière hydraulique.

Pensez donc bien avant l'achat d'une tarière à tout ce qu'elle vous aidera à réaliser. Creuser quelques trous dans le jardin (pour y poser des poteaux de clôture ou y planter des arbres, par exemple) ou fabriquer une charpente ne nécessitent pas le même matériel.

De même, la durée des travaux est un autre critère de choix. La tarière doit vous permettre d'économiser votre énergie physique afin de mener vos travaux à terme. Une tarière puissante est peut-être plus adaptée à votre projet de longue haleine.

Une tarière : dans quelles conditions l'utiliserez-vous ?

Avant tout achat, renseignez-vous sur la puissance des tarières mises sur le marché, tout comme sur leur niveau sonore respectif, notamment si vous devez l'utiliser à proximité immédiate des habitations voisines.

Le diamètre et la profondeur des trous qu'elle est capable de creuser, ainsi que son adaptabilité à différents sols (meubles, durs) sont aussi des points importants.

Enfin, vous choisirez votre tarière en fonction du diamètre des mèches qu'elle peut accueillir, de sa facilité d'utilisation, des contraintes d'entretien, de son prix. N'oubliez pas que ce dernier, bien qu'important, ne doit pas être l'unique critère à prendre en compte. Une tarière de grande marque, certes plus chère, garantit généralement une grande durée de vie.

Bon à savoir : certaines tarières nécessitent l'intervention d'un binôme (deux personnes) du fait de leur poids considérable. Évitez ce type d'engin si vous devez l'utiliser seul.

Tarière : mises en garde

Parmi les nombreux outils utilisés pour effectuer des travaux, la tarière est à l'origine d'accidents fréquents. Il est admis que c'est un engin dangereux, tout du moins dans certains cas récurrents comme le forage en terrain de roche, le perçage de trous dans un sol où les racines d'arbres abondent.

Il est également important de rappeler ici que les capacités physiques de l'utilisateur ne doivent pas être négligées lorsque l'on doit utiliser une tarière. C'est un point essentiel dans le choix de ce type de matériel. Inutile de présumer de ses forces car un outil que l'on ne domine pas est extrêmement dangereux et peut, pour le moins, s'avérer inopérant.

Bon à savoir : comme à chaque fois que l'on doit utiliser un engin bruyant, il est vivement recommandé de porter une protection auditive de type casque antibruit lors du maniement d'une tarière puissante.

Tarière : prix

Vous pouvez acheter une tarière dans les grandes enseignes de bricolage et sur certains sites marchands.

Voici quelques exemples de prix de tarières, relevés en octobre 2016 :

  • tarière thermique : dès 170 € ;
  • tarière hydraulique (foreuse) : à partir de 700 € ;
  • tarière électrique : à partir de 110 € ;
  • tarière manuelle : de 30 à 60 €.

Bon à savoir :si votre budget ne vous permet pas d'investir dans une tarière hydraulique, mais que vous avez absolument besoin de ce type de matériel, n'hésitez pas à opter pour la location de tarière, une solution économique, et à en demander les tarifs sur devis.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides