Cotoneaster salicifolius

Écrit par les experts Ooreka

Tim Green CC BY 2.0/Flickr

Cet article traite des caractéristiques spécifiques de la variété Cotoneaster salicifolius. Si vous cherchez des informations sur le cotoneaster en général (plantation, culture, entretien), consultez notre fiche cotoneaster.

Communément appelé cotonéaster à feuilles de saule, le cotoneaster salicifolius est un arbuste d'ornement facile à cultiver. Focus sur son origine, ses caractéristiques, son mode de culture, les maladies auxquelles il est particulièrement sensible et son prix.

Cotoneaster salicifolius : origine et caractéristiques

Originaire de Chine, le cotoneaster salicifolius appartient à la famille des Rosacées. Son nom signifie « qui ressemble au coing ». Il compte parmi les variétés les plus courantes de cotoneasters.

Arbuste vigoureux, il peut atteindre une hauteur maximale de 5 m à l'âge adulte et présente un port modérément retombant et buissonnant. Il résiste à des températures assez basses, jusqu'à -20 °C.

Utilisé en ornement, il peut être planté en isolé, sur une pelouse, ou en massif. Toutefois, son feuillage persistant en fait un arbuste idéal pour constituer une haie capable de vous protéger des regards indiscrets. Ses feuilles d'un joli vert soutenu prennent une teinte jaune orangé en période automnale.

Courant avril, il se couvre de boutons de couleur rose qui s'épanouissent en petites fleurs blanches. La floraison du cotoneaster salicifolius s'étale de mai à fin juin.

Mais l'atout le plus spectaculaire du cotoneaster salicifolius tient dans la profusion de petites baies de couleur rouge franc qui mûrissent au cours de l'automne.

Bon à savoir : les oiseaux sont friands des baies de cotoneaster, mais ils ne les picorent qu'au printemps, l'arbuste restant ainsi décoratif tout l'hiver.

Cotoneaster salicifolius : culture

La culture du cotoneaster salicifolius ne pose aucune difficulté, même pour le jardinier amateur.

Plantation

La période de plantation du cotoneaster salicifolius est indifférente. Il convient simplement d'éviter les périodes de gel ou de forte chaleur. Toutefois, il est généralement conseillé de planter ce type d'arbuste en automne, ou au printemps dans les régions au climat rude.

Réservez-lui une zone du jardin abritée des vents violents et mi-ombragée à ensoleillée. Le cotoneaster salicifolius s'accommode fort bien d'une terre caillouteuse, même calcaire. Il exige cependant un sol drainé, car il n'apprécie guère les excès d'eau.

Creusez un trou d'une profondeur de 60 cm et d'un diamètre de 50 à 60 cm. Déposez-y la motte, puis comblez avec la terre de jardin en tassant bien. Arrosez abondamment à la plantation, puis régulièrement, mais sans excès pendant 18 à 24 mois, afin de permettre un bon enracinement.

Entretien

Le cotoneaster salicifolius n'exige pas beaucoup d'entretien. Une légère taille est cependant possible en fin de floraison s'il est planté en isolé. En revanche, une haie de cotoneasters nécessite deux tailles par an.

Il n'est pas nécessaire de fertiliser la terre, que ce soit au moment de la plantation ou plus tard.

Lorsque le cotoneaster a atteint l'âge de 2 ans, l'arrosage s'avère superflu, d'autant que cet arbuste est capable de supporter des périodes de sécheresse.

Vulnérabilité

Il est recommandé de surveiller régulièrement la bonne santé du cotoneaster salicifolius. Prenez soin d'éliminer naturellement pucerons et cochenilles dès leur apparition en pulvérisant sur l'arbuste une solution de savon noir.

Comme nombre d'arbustes d'ornement et fruitiers de la famille des Rosacées, le cotoneaster salicifolius est très sensible au feu bactérien, une maladie causée par la bactérie Erwinia amylovora. En quelques mois, elle peut entraîner la mort du sujet atteint. Hélas, il n'existe pour l'heure aucun traitement radical contre le feu bactérien. En cas d'infestation légère, il est impératif de supprimer les branches concernées puis de les brûler afin d'éviter la propagation de la maladie. Si le mal est plus grave, l'arrachage de l'arbuste s'impose.

Bon à savoir : dessèchement des boutons floraux, apparition de taches brunes sur les feuilles et de chancres sur le tronc sont autant de symptômes pouvant laisser penser que l'arbuste est touché par le feu bactérien. Réagissez sans attendre !

Cotoneaster salicifolius : prix

Vous pouvez acheter un cotoneaster salicifolius en conteneur en jardinerie, dans certaines grandes enseignes de bricolage dédiant quelques rayons au jardinage et aux végétaux et sur les sites marchands spécialisés.

Voici quelques exemples de prix cotoneaster salicifolius relevés en septembre 2016.

  • Cotoneaster salicifolius, plant en godet, hauteur 12 cm :
    • à l'unité : de 3 à 5 €
    • par 10 : de 2,70 à 4 €
    • par 100 : de 2 à 3,20 €
  • Cotoneaster salicifolius, plant en pot de 1 litre, hauteur 35 cm : à partir de 5 € l'unité

Bon à savoir : les professionnels appliquent généralement un tarif dégressif en fonction du nombre de spécimens achetés. Pensez-y si vous souhaitez planter une haie de cotoneasters.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides