Pyrale du buis

123RF/JATESADA NATAYO

Vos buis n'ont pas bonne mine ? Sans doute ont-ils subi l'assaut de la pyrale du buis. Cette chenille aisément reconnaissable est un parasite assez problématique s'il est laissé hors de contrôle.

Pyrale du buis : présentation

Caractéristiques

La pyrale du buis (Cydalima perspectalis) est un lépidoptère d'Asie introduit accidentellement sur notre territoire il y a une dizaine d'années. Ce parasite envahissant est inscrit sur la liste d'alerte établie par l'Organisation européenne pour la protection des plantes (OEPP).

Cette chenille vert clair à tête noire non urticante est reconnaissable à ses lignes jaunes et foncées et à ses petites verrues brunes.

Elle se transforme en papillon nocturne d'une envergure comprise entre 3,6 et 4,4 cm. Ce papillon de nuit se distingue par ses ailes colorées de marron et de blanc légèrement irisées pour l'espèce la plus couramment rencontrée, mais il existe une autre variété moins fréquente totalement marron.

Bon à savoir : depuis sa première apparition en France en 2006, la pyrale du buis est aujourd'hui présente dans toutes nos régions et est capable de produire trois à quatre générations par an.

Prédateurs

La pyrale du buis étant installée en Europe depuis peu de temps, elle compte encore peu de prédateurs. Toutefois, il a été constaté en France et plus particulièrement dans le sud ouest, que la pyrale du buis est attaquée par le frelon asiatique (Vespa Velutina), lui aussi introduit par accident dans nos contrées.

D'autres prédateurs de la pyrale du buis ont été identifiés, à savoir :

  • la mésange bleue ;
  • le moineau domestique ;
  • certaines variétés de guêpes.

Bon à savoir : la prédation la plus importante sur notre territoire est actuellement constatée dans les Pyrénées Orientales avec le frelon asiatique qui recherche en priorité la pyrale du buis au stade larvaire.

Pyrale du buis : comment s'en débarrasser ?

Déterminer sa présence

La présence de la pyrale du buis peut être constatée par certains symptômes, à savoir :

  • le buis devient peu à peu marron ;
  • ses feuilles sont desséchées ;
  • des toiles et des cocons sont visibles à la base des buis ;
  • des chenilles vertes à lignes jaunes et foncées sont repérables.

Bon à savoir : la chenille du pyrale du buis laisse des déjections vertes sur les branches basses et sur le sol au pied des buis.

Prévenir son apparition

Pour la période 2014-2018, la lutte préventive contre la pyrale du buis fait l'objet d'un programme national appelé Projet SaveBuxus, et mené par l'institut national de recherche agronomique (INRA, devenu institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement - INRAE - le 1er janvier 2020) en partenariat avec Koppert France. Il permettra une mise au point des différentes solutions écologiques capables :

  • de contrôler la pyrale du buis ;
  • d'enrayer les maladies responsables du dépérissement du buis.

Certaines solutions biologiques étudiées à titre expérimental se sont déjà avérées très prometteuses, parmi lesquelles le piégeage phéromonal.

Bon à savoir : si vous avez des doutes quant à la bonne santé de vos buis, prenez-les en photo et montrez vos clichés à un professionnel du jardinage afin qu'il identifie les symptômes.

Traiter les buis

Lorsque vous constatez les symptômes trahissant la présence de la pyrale du buis, il est grand temps de vous procurer un traitement spécifique. Les jardineries proposent :

  • Un traitement pour pyrale du buis capable d'éradiquer les chenilles rapidement. Ce traitement agit avant l'éclosion des œufs. Il a également un effet préventif.
  • Un insecticide biologique contre les vers et les chenilles, utilisable en agriculture biologique.
  • Un insecticide naturel contre les vers des fruits et légumes, qui agit rapidement après son ingestion par la chenille pyrale du buis. Ce produit actif est issu du Bacillus thuringiensis, une bactérie.

Une solution simple consiste en un arrosage des buis à forte pression. Le jet d'eau a pour effet d'endommager œufs, nymphes et chenilles.

Bon à savoir : il est possible d'éliminer manuellement les chenilles installées dans les buis, ce qui ne pose aucun problème au jardinier puisque la chenille de pyrale du buis n'est pas urticante. Pour cela, un prélèvement tous les trente jours est nécessaire.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides