Renoncule rampante

Frédéric BISSON/CC BY 2.0/Flickr

Cet article traite des caractéristiques spécifiques de la variété de renoncule rampante. Si vous cherchez des informations sur la renoncule en général (plantation, culture, entretien), consultez notre fiche renoncule.

La renoncule rampante, plus connue sous le nom de bouton d'or, est une plante jugée envahissante. Partiellement toxique, elle peut cependant se révéler très utile au jardin, notamment pour ses propriétés médicinales et sa capacité à informer le jardinier de la qualité des sols.

Renoncule rampante : présentation

Caractéristiques

La renoncule rampante, Ranunculus repens L., appartient à la famille des ranunculaceae. On la nomme plus communément bouton d'or, tout comme d'autres variétés de renoncules.

La renoncule rampante ne dépasse généralement pas les 50 cm. Selon les régions, elle peut être beaucoup plus courte, parfois de l'ordre de 5 à 6 cm. Elle pousse spontanément le long des chemins et dans les prairies d'Europe et à l'ouest de l'Asie.

Il s'agit d'une plante vivace à fleurs herbacée, aux racines légèrement violacées. Son feuillage est caduc, et ses feuilles sont disposées en rosettes et tiges, recouvertes d'un léger duvet. 

Ses fleurs sont composées de 5 pétales de couleur jaune d'or, d'où le nom de bouton d'or donné parfois à cette renoncule. Toutefois, le véritable bouton d'or est Ranunculus acris (renoncule âcre) qui, elle, n'est pas une plante envahissante et est bien moins commune que Ranunculus repens. Elle porte également un fruit sec à une seule graine appelé, en botanique, un akène au même titre que le fruit du chêne par exemple.

Elle pousse spontanément dans les pâturages, les jardins, les terres cultivées et les friches, et son goût âpre lorsqu'elle est fraîche déplaît au bétail.

Bon à savoir : le foin comporte une proportion assez importante de renoncules rampantes séchées. Son transport favorise l'ensemencement de cette plante invasive.

Particularités

La renoncule rampante est une plante sauvage vivace et invasive. Elle répand allègrement ses nombreux stolons ou tiges traçantes, qui donnent naissance à un nouveau pied tous les vingt centimètres. C'est la raison pour laquelle cette renoncule est considérée bien plus envahissante que les autres variétés de renoncules. Elle supporte le piétinement, même intensif, tel que celui du bétail.

Elle ne se développe pas :

  • dans les zones ombragées ;
  • dans les sols acides comme la terre de bruyère par exemple.

Elle affectionne particulièrement les sols riches. Elle ralentit la croissance du trèfle notamment mais aussi des plantes qui se développent à sa proximité.

Consommation et toxicité

La renoncule rampante est parfois utilisée à des fins médicinales, notamment comme analgésique. Fraîche, elle peut provoquer diarrhées et inflammations du tube digestif.

Elle peut être consommée cuite ou séchée avec certaines précautions. En période de disette, la renoncule rampante a d'ailleurs été consommée cuite par les populations. À l'état de foin, elle constitue aujourd'hui - avec les autres herbes sèches des pâturages - une nourriture destinée au bétail durant l'hiver.

Bon à savoir : la toxicité de la renoncule rampante disparaît lorsque la plante est sèche ou cuite. Ce caractère toxique est dû à la présence d'anémonine.

Cultiver la renoncule rampante

Bien que classée parmi les nombreuses adventices, la renoncule rampante peut toutefois se montrer utile à qui sait observer, et elle est cultivée par certains jardiniers pour les raisons suivantes :

  • cultiver la renoncule rampante est idéal pour limiter son envahissement ;
  • la renoncule permet de rester informé de la qualité du sol. En effet, l'installation spontanée de nombreuses renoncules rampantes permet de savoir que le sol est argileux, mais surtout fortement humide. Le jardinier peut ainsi :
    • apporter un soin particulier au drainage du sol afin d'épargner ses cultures ;
    • aérer la terre par un binage par exemple car son sol est trop compact ;
    • faire un apport d'engrais vert ;
    • épandre des matières organiques.

Entretien de la renoncule rampante

Si vous souhaitez canaliser la renoncule rampante afin d'en conserver quelques pieds dans votre jardin, mieux vaut :

  • ne pas laisser ses nombreux stolons se développer ;
  • éliminer les pieds de renoncule rampante en excès ;
  • éviter de la cultiver à proximité immédiate de petites plantes fleuries ou potagères dont le développement risque d'être ralenti par la présence de cette plante envahissante. 

Bon à savoir : si la fleur de renoncule vous séduit, n'hésitez pas à cultiver d'autres variétés de cette grande famille. De nombreuses renoncules sont bien moins envahissantes que Ranunculus repens L.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides