Fruit de l’érable

123RF / ryzhkovoleksandr

Le fruit de l'érable, ou samare, est un akène, c'est-à-dire - en botanique - un fruit sec. Il est dit indéhiscent car son ouverture, à maturité, n'est pas spontanée. Ce qui est aussi le cas du gland de chêne et de la noisette par exemple.

Toutes les infos sur le fruit de l'érable dans notre article.

Propriétés du fruit de l'érable

Le fruit de l'érable est plus exactement constitué d'une double samare pourvue de membranes dissymétriques appelées les ailes.

Ce sont elles qui permettent la dispersion des fruits de l'érable pour leur réensemencement :

  • À maturité, les samares se séparent.
  • Le fruit de l'érable est donc voué à se disséminer facilement grâce à ses ailes.
  • Il se déplace au gré du vent de façon horizontale et verticale.
  • Selon la longueur de ses ailes et leur écartement, cette samare parcourt une distance plus ou moins importante pour trouver son nouvel environnement.

Bon à savoir : dans le langage commun, une samare pourvue de ses ailes est appelée « hélicoptère ».

Fruit de l'érable : comestible quand il est cuit

Chaque fruit de l'érable contient une graine et un tégument cotonneux qui entoure la graine. On ignore souvent qu'il est possible de manger la graine du fruit de l'érable. D'ailleurs, les Amérindiens savaient très bien repérer les samares mûres qu'ils grillaient et conservaient afin de les consommer au cours de l'hiver.

Depuis, des analyses nutritionnelles ont permis d'établir que le fruit de l'érable est intéressant sur le plan nutritif. Selon la variété d'érable dont la samare est issue, sa qualité nutritionnelle varie. Ainsi, on sait aujourd'hui que :

  • Le fruit de l'érable rouge contient une grande quantité d'hydrates de carbone, suivi de la samare de l'érable argenté.
  • Le fruit de l'érable à sucre présente le taux exceptionnel de 43 % de protéines végétales. Les samares des autres érables en contiennent 4 fois moins.

Consommation du fruit de l'érable

Pour consommer les graines des fruits de l'érable, il est possible de les faire cuire d'abord à l'eau, de les égoutter puis de les cuire une seconde fois de la même façon si leur goût présente une amertume.

Elles peuvent être ensuite rôties puis dégustées. Si les samares sont dépourvues d'amertume lorsqu'elles sont crues, il n'est pas indispensable de les cuire préalablement à l'eau. Elles peuvent être directement rôties ou grillées.

Le fruit de l'érable Sycomore (ou samare de l'Acer pseudoplatanus) est assez facile à trouver dans de nombreux pays d'Europe. C'est par exemple le cas de la Suisse. La graine verte qu'il contient ne doit pas être consommée crue car elle est toxique.

En revanche, cette toxicité disparaît à la cuisson. Une fois cuite dans deux eaux différentes pendant 5 minutes à chaque fois pour en chasser l'amertume, la graine du fruit de l'érable Sycomore est donc comestible et présente une texture délicate et un léger goût de châtaigne. Ces graines peuvent être sautées à la poêle.

Bon à savoir : les graines du fruit de l'érable Sycomore se dégustent à l'apéritif, natures ou salées, accompagnent toute sorte de mets (viandes, poissons, légumes) et peuvent aussi être consommées sucrées.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides