Feuille de merisier

Eiku/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Tout est bon dans le merisier ! Des baies comestibles consommées en confitures et en gelées à l'écorce très appréciée en ébénisterie, en passant par les feuilles qui s'inscrivent dans la composition d'un apéritif reconnu.

En infusion ou décoction, les feuilles de merisier ont des propriétés médicinales permettant de lutter contre de nombreux maux. Après la lecture de notre article, la feuille de merisier n'aura plus de secret pour vous !

Description botanique du merisier et de ses feuilles

Le merisier est aussi appelé cerisier des oiseaux, cerisier sauvage, cerisier des bois ou encore guigner :

  • De nom latin Prunus avium, il appartient à la très large famille des Rosacées. Cet arbre qui peut atteindre 20 m de haut possède une écorce rouge brune qui s'exfolie en ruban horizontaux.
  • Les fleurs mellifères blanches à cinq pétales apparaissent en avril-mai pour ensuite laisser place à des fruits noirs lorsqu'ils sont à maturité.
  • Les feuilles permettent de reconnaître facilement le merisier par la présence de deux ou trois glandes rouges nectarifères à la base du pétiole, appelées nectaires :
    • La feuille de merisier est elliptique, dentée sur les bords, d'environ 7 cm de long. Elle est de couleur vert mate et légèrement pubescente sur sa face inférieure.
    • Sur le merisier, les feuilles sont alternes, et présentent chacune une symétrie très marquée par la disposition des nervures secondaires.

Feuille de merisier : propriétés médicinales

En phytothérapie, on utilise surtout les pédoncules des fruits, mais les feuilles sont aussi parfois consommées :

  • Elles contiennent de la provitamine A et des tanins. La feuille de merisier possède des propriétés rafraîchissantes, laxatives et diurétiques.
  • On la consomme en infusion ou décoction pour lutter contre la constipation, l'arthrite, les problèmes digestifs, ou encore contre l'obésité.

Demandez automatiquement conseil à un professionnel de santé avant de démarrer une automédication avec des feuilles de merisier. Bien qu'issues de la nature, les feuilles de merisiers peuvent avoir des effets indésirables sur l'organisme.

Récolte et consommation des feuilles de merisier

Les feuilles de merisier se récoltent lorsqu'elles sont encore jeunes, au printemps, dans des lieux non pollués. Il est important de ne récolter que les feuilles saines, vérifiez notamment qu'elles soient dépourvues :

  • de pucerons noirs, qui peuvent apparaître très tôt, dès le printemps ;
  • de chenilles ;
  • de taches qui peuvent être les symptômes de maladies telles que l'anthracnose ;
  • de perforations qui peuvent être dues une criblure à Coryneum, une maladie cryptogamique.

Les feuilles de merisiers sont ensuite mises à sécher à l'abri de la lumière entre deux torchons avant d'être consommées. Elles entrent dans la composition d'un apéritif à base de vin :

  • Les feuilles sèches sont mises à macérer dans le vin et le sucre durant deux jours.
  • Après filtration, on y ajoute le kirsch puis on met la boisson en bouteille. Cet apéritif aux feuilles de merisier se bonifie avec le temps.
  • Ne reste plus qu'à le déguster, avec modération bien sûr !

Les feuilles de merisier, très parfumées, peuvent aussi être utilisées pour aromatiser le gibier.

Pour approfondir :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides