Barrière anti racine

Écrit par les experts Ooreka

123RF / lianem

Un arbrisseau frêle et chétif à la plantation peut devenir très rapidement un véritable fléau lorsque ses racines envahissent le jardin, enserrant les canalisations ou détériorant les ouvrages. Pour éviter la prolifération des racines, des barrières anti-racines peuvent être installées autour de l'arbre.

Qui évoque un arbre à racines traçantes et envahissantes pense souvent au bambou. Il n'y a en effet pas d'arbre aux rhizomes plus solides et invasifs.

Mais le bambou, champion de sa catégorie, ne doit faire oublier d'autres espèces, tout aussi redoutables.

Séquoia, chêne, pin, saule… sont autant d'arbres dont les racines peuvent nuire sérieusement aux réseaux et autres installations urbaines.

Qu'est-ce qu'une barrière anti-racines ?

Une barrière anti-racines répond aux caractéristiques suivantes :

  • C'est une pellicule plus ou moins fine (n'excédant généralement pas deux millimètres pour les bambous) visant à limiter la prolifération des racines, ménageant ainsi des zones souterraines libres de toute racine.
  • La barrière anti-racine se présente le plus souvent sous la forme de rouleau. Elle est composée de polyéthylène à haute densité, de polypropylène ou de feutre géotextile.

Intérêt d'une barrière anti-racines

La barrière anti-racines est utilisée dans plusieurs cas :

  • L'installation de barrières anti-racines aurait tendance à se généraliser lors de travaux publics pour éviter les détériorations de voirie, d'infrastructures avoisinantes…
  • Cela peut également être très utile dans le cas de travaux nécessitant le passage de câbles et canalisations enterrées.
  • Au jardin, il n'est pas rare qu'un bambou (parfois planté chez le voisin) ne gagne trop d'espace et devienne envahissant. La limitation de ses racines, et donc de ses rhizomes, évitera sa prolifération.
  • Dans le cas des bambous et des saules particulièrement, ces deux arbres ont un tel besoin d'hydratation qu'ils sont souvent à l'origine de dégâts causés sur des canalisations, fosses, gouttières enterrées. Il convient alors de stopper la propagation de leurs systèmes racinaires.

Bon à savoir : les plantes recherchent toutes à étendre leurs racines au plus près d'une source d'eau. Il conviendra donc de protéger l'espace dévolu à un bassin d'une barrière anti racines. Il serait très dommageable que le liner du bassin soit perforé de racines venues épancher la soif d'arbres alentours.

Comment installer une barrière anti-racines ?

Pour son installation, il faut prendre en compte plusieurs points :

  • La barrière anti-racines doit être installée au minimum à deux mètres autour du trou de plantation.
  • La malléabilité de la barrière permet de lui donner la forme souhaitée.
  • Le bord de la barrière devra affleurer au sol afin de rester visible. 

Combien coûte une barrière anti-racines ?

Il faut compter environ 25 € le mètre de barrière vendu en rouleau dans les grandes surfaces et enseignes de bricolage et jardineries.

Pour aller plus loin :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides