Écorce

123RF / Tom Grundy

Qu'est-ce que l'écorce ? Cette peau capitale qui recouvre les arbres, et plus généralement les plantes ligneuses, possède diverses propriétés et a de multiples usages. Comment se crée-t-elle et pourquoi ?

Toutes les infos dans notre article.

Écorce : qu'est-ce que c'est ?

L'écorce est l'enveloppe protectrice des plantes ligneuses (elle est constituée de bois), dont les arbres.

  • Cette protection est formée par des cellules mortes qui appartenaient auparavant au liber, c'est-à-dire la partie (nommée également bois) située sous l'écorce.
  • L'écorce jeune est lisse, contrairement à l'écorce âgée, qui est souvent craquelée.
  • Cette enveloppe diffère en fonction des espèces : elle peut être colorée (comme celle de l'eucalyptus, arc-en-ciel, qui est de toute beauté), plus ou moins épaisse, etc.

L'écorce protège le végétal contre les maladies, les champignons, les insectes, le feu (comme pour le séquoia), la pluie, le gel. Elle l'isole des rayons du soleil et lui évite de perdre trop d'eau en cas de sécheresse.

Bon à savoir : l'écorce est une carapace vitale pour les plantes ligneuses, à l'origine de leur résistance, qui les différencie des plantes herbacées.

Causes d'une écorce endommagée

Il existe de nombreuses maladies et ravageurs qui touchent les végétaux, certains apparaissent sur l'écorce. Les principaux maux pouvant se manifester sont les suivants :

  • Les champignons : ils peuvent sérieusement endommager l'écorce, et ce de différentes manières (la faire gonfler, la détacher du bois, la nécroser, etc.), menant souvent à la mort du végétal.
  • Le soleil : même si le soleil est vital pour tout être vivant, une exposition trop importante peut s'avérer néfaste et entraîner notamment un décollement de l'écorce.
  • L'âge : le vieillissement peut aussi être un facteur entraînant la perte de cette enveloppe protectrice.
  • Le lierre : même si certains le trouvent élégant, il ne faut pas laisser le lierre progresser sur les plantes car, à terme, il les asphyxie.
  • La mousse et le lichen : tout comme le lierre, ils peuvent abîmer l'écorce.

Bon à savoir : il faut donc « nettoyer » l'écorce et l'entretenir un peu !

Utilisation de certaines écorces

L'écorce a de multiples usages, qui dépendent de l'espèce dont elle provient.

  • Le séquoia et le pin maritime font d'excellents paillages et servent comme substrat pour l'orchidée.
  • Le mûrier à papier et le lokta sont exploités pour faire du papier.
  • Le tilleul sert dans le textile pour faire des chapeaux, des chaussures, etc.
  • L'écorce de chêne aide à tanner le cuir grâce à la substance qui en est extraite, nommée « tan ». Elle protège aussi le chêne contre le feu et permet de boucher nos bouteilles en verre (c'est le liège).
  • La cannelle de Ceylan, épice si appréciée dans la cuisine pour son goût sucré et parfumé, provient de l'écorce interne du cannelier.

Enfin, l'écorce peut être également utilisée pour le thé et en médecine.

Bon à savoir : l'écorce du cannelier et celle du chêne sont les écorces les plus utilisées.

Propriétés thérapeutiques de certaines écorces

Selon les espèces, l'écorce présente de nombreuses propriétés et notamment des vertus thérapeutiques.

  • Le saule blanc possède dans son écorce une substance importante, la salicine, qui est une composante importante de l'aspirine. Elle sert contre les maux de tête et les fièvres.

Bon à savoir : en raison de ses propriétés anti-inflammatoires, les compléments alimentaires à base de saule pourraient perturber les défenses naturelles de l'organisme utiles pour lutter contre le COVID-19. On l'utilisera donc préférentiellement en prévention et l'ANSES recommande de suspendre immédiatement si les premiers symptômes du coronavirus font leur apparition.

  • L'écorce de cannelier, outre sa qualité d'épices, possède de nombreuses vertus : elle donne de l'appétit et est aphrodisiaque. C'est un stimulant. Elle aide à lutter contre le diabète, l'obésité et les problèmes digestifs.
  • Le manguier contribue à stopper les hémorragies et à soigner le paludisme.
  • L'if posséderait une substance dans son écorce qui serait la base d'un médicament contre les cancers du sein et des ovaires.
  • Le quinquina, dont on extrait la quinine, est antipaludique, analgésique et antipyrétique (la quinine aide aussi à lutter contre les crampes mais les médicaments qui en contiennent exposent à des effets indésirables graves, parfois mortels pour une efficacité qui reste faible).

Bon à savoir : certaines écorces sont également très nutritives.

Pour en savoir plus :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides