Camerise

Écrit par les experts Ooreka

karen_hine CC BY-SA / Flickr

La camerise est une baie encore peu connue récoltée sur un chèvrefeuille comestible. Son goût original et sucré, ainsi que ses propriétés antioxydantes en font un petit fruit très apprécié dont la renommée ne fait qu'augmenter. Facile à cultiver, le camerisier convient parfaitement aux jardins des particuliers, où il résiste à des températures très basses.

Faisons le point sur ce petit fruit qu'est la camerise.

Camerise : fruit du camerisier ou chèvrefeuille bleu

La camerise est une baie qui se récolte sur le camerisier, encore appelé chèvrefeuille bleu. Cet arbre a les propriétés suivantes :

  • Il appartient à la famille des Caprifoliacées, et porte le nom latin de Lonicera cærulea.
  • Il existe cependant plusieurs sous espèces de camerisier.
  • Cet arbuste de 2 mètres de haut à fruits comestibles est originaire de Sibérie, du Japon et de Russie.
  • Il est très rustique et peut être cultivé dans les régions où les températures atteignent -40°C.
  • Les fleurs elles-mêmes peuvent résister jusqu'à des températures de -7°C.

Quant à son fruit, la camerise, elle a ces caractéristiques :

  • C'est une petite baie sans noyau de 2 cm de long par 1 cm de diamètre, à peau noir recouverte de pruine bleue.
  • Sa saveur singulière est souvent décrite comme un mélange de plusieurs petits fruits et de rhubarbe, le mieux restant encore de les goûter soi-même !
  • Tout le monde s'accorde cependant à décrire la camerise comme un fruit sucré légèrement acide.

Culture de la camerise

La camerise se cultive actuellement surtout au Japon, au Québec et en Europe. Pour le cultiver, il faut respecter les points suivants :

  • Le camerisier apprécie les sols humifères, frais et bien drainés qui ne sont pas trop calcaires.
  • Il apprécie une exposition en plein soleil lorsque celui-ci n'est pas brûlant, ou un emplacement mi-ombre.
  • Il se plante à l'automne ou au printemps par deux ou trois variétés. En effet, il est nécessaire de planter plusieurs variétés proches les unes des autres pour permettre la pollinisation et donc la fructification.
  • Certains cultivars ont spécialement été créés pour la pollinisation.

Peu de soins sont nécessaires à la culture de la camerise car le camerisier n'est pas sujet aux maladies ni aux attaques d'insectes. Seuls les oiseaux sont friands de ces petits fruits. Ils sont facilement repoussés à l'aide d'un filet disposé sur les plants avant la formation des camerises.

Bon à savoir : une taille peut être effectuée en fin d'hiver pour ne conserver que les rameaux les plus souples.

Récolte et consommation des camerises

La récolte a lieu en mai ou début juin :

  • Les camerises sont facilement récoltées en secouant les branches qui laissent alors tomber leurs précieux fruits dans une toile que l'on aura tendue en dessous.
  • Un plant de camerisier peut donner 3 à 4 kg de camerises dès 2-3 ans après la plantation.

Les camerises se consomment fraiches ou dans de nombreuses préparations : confitures, gelées, vins, tisanes, bonbons, glaces... Elles se conservent 2 à 3 semaines au réfrigérateur.

Bon à savoir : la camerise est particulièrement riche en vitamines C et A, en polyphénols et en anthocyanes. Ce sont des antioxydants principalement connus pour leurs propriétés anti-vieillissement, notamment en améliorant la mémoire et l'acuité visuelle, et en réduisant le risque de maladies cardiovasculaires.

Pour aller plus loin :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides