Cerise Guigne

123RF / Sergey Kovalev

Cet article traite des caractéristiques spécifiques de la variété cerise guigne. Si vous cherchez des informations sur le cerisier en général (plantation, culture, entretien), consultez notre fiche cerisier.

La cerise guigne est une cerise douce et juteuse, fruit d'un arbre hybride obtenu à partir du Prunus cerasus (cerisier) et du Prunus avium (merisier). En d'autres termes, le porte-greffe du cerisier guigne est le merisier.

La guigne est une variété ancienne de cerises utilisée pour la fabrication du kirsch par exemple, mais aussi très prisée en fruit de table comme en clafoutis. Pour déguster à loisir ce fruit délicieusement sucré, il est possible de cultiver un cerisier guigne. Voyons comment l'entretenir.

Cerise guigne : culture

La culture du guignier est possible dans toutes nos régions. Cette variété de cerisier est autofertile. Il peut donc, en isolé, produire de la cerise guigne. Toutefois, une meilleure pollinisation peut être assurée si - à proximité - se trouve un cerisier à bigarreau, lui aussi hybride du cerisier et du merisier.

Pour cultiver un cerisier guigne, il est conseillé de respecter les points suivants :

  • Attendre la fin octobre pour planter le cerisier guigne. La mise en pleine terre est possible jusqu'au mois de mars.
  • Opter pour un cerisier sur porte-greffe merisier : cette variété est la plus vigoureuse.
  • Choisir un endroit exposé au soleil.
  • Veiller à lui offrir un sol bien drainé parce que le cerisier n'apprécie pas l'excès d'humidité. Un terrain un peu pentu est idéal car cela évite la stagnation des eaux pluviales. Il faut par ailleurs une terre à tendance argileuse.
  • Creuser un trou d'au moins 80 cm de largeur et 60 cm de profondeur.
  • Éliminer débris végétaux, cailloux, adventices.
  • Ameublir la terre pour favoriser l'enracinement de l'arbuste à cerise guigne.
  • Placer au fond du trou de plantation deux poignées de corne torréfiée puis la mélanger à la terre. Ajouter ensuite terre, fumier et terreau jusqu'à reboucher la moitié du trou.
  • Sortir le pied de cerisier guigne de son conteneur et couper l'extrémité des racines.
  • Déposer l'arbuste dans le trou de plantation : le collet de l'arbre doit être juste au niveau du sol.
  • Combler avec de la terre préalablement extraite du trou à laquelle il faut ajouter un stimulant racinaire.
  • Bien tasser la terre autour du pied.
  • Former une cuvette.
  • Arroser copieusement.
  • Tailler les rameaux à 25/28 cm du tronc. Il faut tailler au-dessus d'un bourgeon placé vers l'extérieur. Éliminer les branches mal placées, c'est-à-dire celles tournées vers le cœur de l'arbre.
  • Respecter une distance de 6 à 7 mètres entre deux cerisiers à guigne.

Vous pouvez acheter un cerisier guigne en jardinerie. Il faut compter entre 20 et 40 € le pied en conteneur selon sa hauteur. Les deux variétés les plus fréquemment proposées sont Early Rivers et Beauté de l'Ohio.

Bon à savoir : dans certaines régions quart sud-ouest de la France, on appelle guigne une petite cerise acide. Il ne s'agit pas de la guigne cerise sucrée et à chair d'un profond rouge noir que l'on trouve sur nos marchés et dont il est question ici.

Entretien de la cerise guigne

Il faut attendre au moins deux ans pour que votre cerisier donne des guignes. Voici quelques conseils d'entretien :

  • Pendant la première année qui suit la plantation du cerisier guigne, il n'est pas nécessaire de tailler l'arbre. Il faut au contraire laisser se ramifier les branches de façon naturelle. En dehors de cette période, le cerisier ne nécessite pas de taille particulière. Il est d'ailleurs recommandé de tailler le cerisier le moins souvent possible. Un simple raccourcissement des rameaux peut être effectué au printemps afin d'éliminer les rameaux qui s'entrecroisent.
  • Mastiquer les plaies après la taille.
  • Traiter le cerisier guigne à la fin de l'hiver ou juste après la floraison.

Bouillie bordelaise, anti-pucerons, produit préventif contre la mouche du cerisier sont les traitements conseillés.

Il faut également assurer une bonne fertilisation du sol tous les ans avec :

  • une fumure organique à déposer au pied au cours de l'automne ;
  • un engrais spécial fruitiers au printemps.

Bon à savoir : renseignez-vous auprès d'un conseiller en jardinage pour utiliser des produits traitants naturels.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides