Sécateur

Sécateur

Couper des brindilles et des rejets, tailler les rosiers ou éliminer les gourmands sont des tâches classiques au jardin. Le sécateur est, avec l'arrosoir, un des tout premiers outils du jardinier, même amateur.

Étudié pour tailler proprement les végétaux, le sécateur est un outil technique qui présente des caractéristiques à respecter :

  • afin d'éviter la propagation de maladies cryptogamiques et d'ouvrir une porte aux parasites ;
  • afin de permettre la bonne cicatrisation des plantes, greffons et porte-greffes.

Outre ses capacités à préserver les coupes, le sécateur est aussi un outil manuel qui doit avoir une bonne ergonomie pour être manié facilement et sans fatigue. Nous faisons le point.

Différents modèles de sécateur

Tout néophyte peut se poser la question. Celui pour qui un sécateur ne sert qu'à couper facilement des végétaux éventuellement robustes néglige tout ce qui a trait à la taille et à la reprise.

Il est vrai qu'un sécateur sert à couper, mais ses caractéristiques sont étudiées afin de préserver conjointement la santé de la plante et la main de la personne qui le manie.

C'est pourquoi on distingue deux grands critères dans la famille des sécateurs : le système de coupe et le dispositif d'activation de la coupe.

Le système de coupe : on le choisit en fonction du végétal à couper. Il est composé soit :

  • De deux lames mobiles qui se rapprochent pour enserrer puis couper le végétal simultanément sur deux faces. C'est le type de sécateur dit à lame franche qui blesse le moins la plante, celui qu'on utilise pour tailler les rosiers et couper des fleurs ainsi que les tiges et brindilles de végétation verte jusqu'à 2 à 3 cm de diamètre. On distingue parmi les sécateurs à lame franche, ceux qui sont dits à recouvrement lorsque les lames viennent se chevaucher en fin de course.
  • Le sécateur à enclume est composé d'une lame coupante qui se rapproche d'une lame à surface plate (l'enclume) en enserrant le végétal puis en le coupant sur une seule face jusqu'à le traverser. C'est le sécateur le moins délicat car il écrase la tige, mais le plus puissant, qui permet de couper des végétaux secs, durs et ligneux jusqu'à 4 cm de diamètre.

Bon à savoir : au delà de 4 cm de diamètre et d'autant plus que le végétal à couper est sec ou ligneux, on utilise de préférence un coupe-branches plus puissant pour couper à hauteur d'homme ou un échenilloir voire une perche d'élagage pour couper en hauteur.

Le dispositif d'activation de coupe : il est à la base manuel mais peut également être assisté ou motorisé :

  • Manuel : c'est le système classique des poignées comparables à des manches de ciseaux que l'on rapproche pour effectuer la coupe. Un ressort de rappel permet au sécateur de s'ouvrir au relâcher de pression afin de pouvoir enchaîner immédiatement une nouvelle coupe. On distingue les sécateurs pour droitiers des sécateurs pour gauchers selon le moulage des poignées afin de faciliter la prise en main et limiter la fatigue. Si la plupart des sécateurs manuels sont à simple pivot, il existe des sécateurs à crémaillère qui facilitent la coupe en cas de coupe de végétaux durs.
  • Électrique : un moteur électrique est chargé d'assister ou d'effectuer la coupe afin de limiter les efforts répétitifs de la main, pressant souvent avec force les poignées. Le moteur électrique du sécateur est alimenté par batterie avec les distinctions suivantes :
    • Le petit sécateur à batterie emporte sa batterie, amovible ou non, nichée dans le corps même de l'appareil. Un peu plus lourd qu'un sécateur manuel en raison de la masse du moteur et de celle de la batterie, ce sécateur sans fil est bien adapté aux tailles répétitives mais limitées à l'autonomie de sa batterie.
    • Le sécateur électrique professionnel ou sécateur arboricole, pour lequel la batterie est plus importante et donc plus lourde. Il est à porter dans un harnais dorsal alors qu'un cordon assure l'alimentation du sécateur. C'est le type de sécateur utilisé principalement par les arboriculteurs et les vignerons pour tailler les arbres et les pieds de vigne en grand nombre.

Bon à savoir : il existe des sécateurs à poignée tournante qui ont pour avantage d'éviter le frottement de la main sur la poignée lors de la compression. Les sécateurs à poignée tournante sont très confortables à l'usage.

Choix de son sécateur

Une fois que l'on a choisi son sécateur selon la durée estimée des séances de taille et de coupe (sécateur manuel ou sécateur électrique), puis de l'ergonomie de l'outil (droitier, gaucher, poignée tournante…), on s'attache au matériau et à la forme du sécateur et des lames :

  • L'acier des lames : la plupart des sécateurs ont des lames (ou une lame et une enclume) en acier classique ou renforcé. Pour les plantes d'intérieur et les arbustes sensibles aux maladies, on utilise de préférence un sécateur à lame(s) inox, plus facile à entretenir et à désinfecter.
  • La forme des lames : les lames courbes ont tendance à mieux maintenir la tige à couper et à augmenter la superficie de la coupe afin de moins écraser les fibres végétales alors que les lames droites sont moins encombrantes pour s'immiscer dans une végétation dense.
  • Le matériau des poignées : le plus robuste mais aussi le plus lourd est l'acier qui n'est confortable qu'avec des gants ou lorsqu'il est muni d'un revêtement souple et amortisseur (poignées grand confort), ensuite l'aluminium est plus léger mais sensible à l'électrolyse (échange électrique entre acier et aluminium) qui le vieillit prématurément lorsqu'il est stocké parmi d'autres outils ou sous la pluie. Le plastique est léger mais sensible à la casse (chute, bois dur…) et aux aléas climatiques (gel, UV du soleil…).
  • La longueur du sécateur est à mettre en rapport avec la taille de la main de l'opérateur. Il est conseillé de choisir un sécateur de la longueur la plus proche de la distance qui sépare l'extrémité du majeur à la naissance du poignet.

Bon à savoir : pour la récolte des fruits sur branche, il est conseillé de s'équiper d'une épinette à lames fines et pointues afin de limiter les risques d'entailles sur les branches et sur les fruits.

Prix des sécateurs

Entre 10 € et 30 €, on trouve déjà une large gamme de sécateurs à lame franche et à enclume, que ce soit avec des poignées en acier simple, en bi-matière (acier recouvert), en aluminium ou en plastique.

Un sécateur électrique sans fil s'achète à partir de 50 € environ en marque générique jusqu'à plus de 140 € en marque reconnue. Il est important alors de comparer la puissance, l'autonomie, le nombre de batteries lorsqu'elles sont amovibles et le temps de recharge.

Pour un sécateur arboricole (professionnel à batterie déportée) c'est autour de 1 400 € que tournent les prix des différents fabricants pour un matériel complet (sécateur, batterie, harnais).

Les techniques, méthodes et précautions pour la taille des végétaux :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides