Cynorrhodon

Cynorrhodon

Le cynorrhodon est le fruit de l'églantier commun, et plus généralement des plantes du genre rosa, qui appartiennent à la famille des rosacées. On l'appelle vulgairement « gratte-cul » à cause de la présence de poils urticants en son centre. La consommation des cynorrhodons peut être bénéfique pour la santé, en particulier parce qu'elle renforce les défenses immunitaires.

Explications dans notre article.

Description du cynorrhodon

Un faux fruit

Le cynorrhodon est un faux fruit qui correspond à une transformation du réceptacle floral.

Il est charnu, ovale et allongé, ou plus ou moins globuleux selon l'espèce à laquelle il appartient. Les cynorrhodons sont de couleur rouge ou orangée à maturité.

À noter : il contient des poils urticants qui sont irritants pour la peau et les muqueuses.

Récolte du cynorrhodon

Les cynorrhodons se récoltent dans la nature ou sur des plants cultivés qui n'ont pas été traités.

Ils arrivent à maturité en automne (octobre-novembre), où ils prennent une couleur rouge ou orangée et se ramollissent.

Consommation du cynorrhodon

La peau et la pulpe se consomment crues ou cuites, après qu'on a pris soin de retirer les graines et les poils urticants qui sont présents au centre du fruit.

Pour cela, on le coupe en deux et on retire tout ce qui n'est pas rouge ou orange, puis on lave les morceaux pour éliminer tous les poils à gratter qui seraient encore présents dans la préparation. Leur présence provoque des sensations désagréables sur la langue.

Bon à savoir : il est alors possible de réaliser des confitures, des sirops ou encore des liqueurs par exemple.

Propriétés des cynorrhodons

Les cynorrhodons renforcent les défenses immunitaires. Ils sont très riches en vitamine C. Ils sont utilisés pour lutter contre les diarrhées et pour prévenir les rhumes.

On peut réaliser des décoctions de cynorrhodon pour profiter de ses bienfaits. On met 3 à 4 fruits pour l'équivalent d'une tasse d'eau et on laisse frémir 5 minutes.

Conseil : pensez à bien passer la décoction pour supprimer les poils urticants si vous ne l'avez pas fait avant.

Quelques espèces qui donnent des cynorrhodons

Églantier commun

L'églantier commun, rosa canina, est le rosier sauvage le plus connu dans nos campagnes. C'est un arbuste épineux qui mesure de 2 à 3 m de haut. Il pousse principalement sur les talus et en lisière de forêt.

Ses fruits sont rouges, de forme allongée. Ses fleurs, à 5 pétales blancs ou roses peuvent également être consommées pour aromatiser le thé ou le vin.

Rosier pimprenelle

Le rosier pimprenelle, rosa pimpinellifolia, est un arbrisseau qui pousse surtout en milieu alpin. Ses jeunes tiges sont rouges puis virent vers le marron. Ses feuilles sont ovales et dentées, et ses fleurs à cinq pétales ont une couleur blanc crème.

Les fruits sont des cynorrhodons globuleux pourpres foncés à noirs.

Rosa moyesii

Il existe deux variétés de rosa moyesii, un arbuste pouvant atteindre 2 mètres de haut originaire de Chine occidentale. Il est cultivé à la fois comme arbuste d'ornement et pour la production de ses cynorrhodons.

Ses grosses fleurs simples très décoratives sont d'une couleur rouge cerise. Les fruits sont orangés en forme de bouteilles. Cette espèce a servi à la création de plusieurs rosiers améliorés.

Pour en savoir plus :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides