Brouette

Brouette

La brouette de nos grands-parents a bien évolué. Jadis, une simple roue souvent en bois et un plateau de chargement rustique, la brouette reste incontournable au jardin, sur les chantiers et à la ferme.

C'est un outil qui se décline désormais en de nombreux modèles et en matériaux très divers. Qu'il s'agisse de la brouette classique à une roue, de la brouette à 2 roues et du chariot de jardinage, l'ergonomie est poussée afin de faciliter le transport et éviter la fatigue. Quels sont les différents types de brouette actuellement et comment la choisir ? Petit tour d'horizon.

Différents modèles de brouettes

Les brouettes anciennes à une seule roue ne se déclinaient jadis qu'en deux versions : les brouettes à foin sans ridelles et plancher à barreaux, et les brouettes tout usage avec ridelles et plancher plat, aptes à transporter un peu tout et notamment le béton, le sable et la terre.

L'évolution du matériel d'agriculture, d'entretien d'espaces verts et de jardinage s'est principalement traduite dans les matériaux de confection de la brouette, le nombre de roues puis dans ses formes et sa facilité d'usage.

On distingue donc les différentes brouettes selon le matériau de fabrication :

  • Brouette en bois : c'est la plus classique, celle qui donne au jardin un cachet authentique. La brouette en bois ne réclame pas d'entretien à condition de l'abriter et de ne pas y laisser pourrir de végétaux, ni sécher du béton. Un peu négligée quelques temps notamment par les professionnels, la brouette en bois fait son retour dans les jardins en raison de sa fabrication écologiquement responsable.
  • Brouette en acier : qu'il s'agisse de la brouette à foin dont le plancher est constitué de tubes ou de la brouette de chantier à cuve en acier galvanisé, c'est la brouette robuste destinée principalement aux professionnels de l'agriculture ou de la construction. La cuve en acier résiste au gâchage et au transport du ciment et des matériaux et sa galvanisation la rend insensible à la corrosion. Toutefois, la bordure d'acier est agressive en cas de contact.
  • Brouette en acier à cuve plastique : sorte de brouette de chantier quant à sa conception sur châssis métallique, elle s'en distingue par sa cuve qui est en plastique plutôt qu'en acier galvanisé. Ses avantages résident dans son poids mesuré, sa résistance au jus corrosif de pourrissement des végétaux et sa maniabilité car le plastique de sa cuve n'agresse pas les obstacles (murs, jardinières…) contre lesquels elle viendrait frotter.
  • Brouette en plastique : entièrement moulée en plastique, la cuve de la brouette sert de cuve, de châssis et de poignées de manœuvre. C'est la brouette facile qui ne réclame aucun entretien et dont les éléments ne peuvent se désolidariser car la brouette est monobloc.
  • Nombre de roues sur une brouette : une seule à l'origine, mais on voit apparaître nombre de brouettes manuelles à 2 roues qui ont pour avantages une meilleure stabilité et une hauteur de cuve réduite au détriment parfois de la manœuvrabilité.

Bon à savoir : il existe également des brouettes à 3 et 4 roues, et des brouettes à chenilles. Les brouettes à 3 roues sont souvent des brouettes électriques (motorisation électrique sur la roue avant) alors que les brouettes à 4 roues sont souvent des chariots de jardin (motorisés ou non).

L'antique roue en bois à jante cerclée de métal est à réserver au maniement sur terrain souple, tout comme les roues pleines de certaines brouettes tout plastique.

Afin de réduire la fatigue et limiter les risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) du porteur, les brouettes sont désormais équipées d'une roue à bandage souple :

  • La roue à bandage plein : de la couleur et des dimensions d'un pneu, le bandage de roulement est en plastique et caoutchouc afin de pouvoir amortir (un peu) les chocs, mais sans risque de crevaison. Un peu lourd mais très résistant, le bandage plein a pour principal avantage de ne réclamer aucun entretien.
  • La roue à bandage pneumatique : elle est équipée d'un véritable pneumatique à chambre à air qui peut être gonflé à la pression choisie. Selon la pression, le pneumatique peut amortir plus ou moins les chocs (limitation des TMS) et permet une certaine souplesse pour franchir les arêtes des obstacles. En revanche, la pression, la chambre à air ainsi que le pneu sont des points à contrôler périodiquement et réclament un minimum d'entretien.

Bon à savoir : il existe des produits anti-crevaison à disperser dans la chambre à air afin de la rendre insensible aux crevaisons. On trouve même des mousses qui remplissent la chambre à air et qui la transforment en une sorte de bandage plein.

Brouette : comment la choisir ?

Vous devez tout d'abord décider entre :

  • Brouette motorisée ou manuelle : le professionnel amené à transporter en permanence des gravats et matériaux lourds aura intérêt à se tourner vers des brouettes motorisées en électrique rechargeable (quelques brouettes à 3 roues) ou en thermique essence ou diesel (généralement à chenilles voire à 4 roues). Lorsque la charge n'est pas trop importante, ni l'utilisation trop intense, la brouette manuelle est le plus souvent suffisante.
  • Brouette à cuve fixe ou basculante : la plupart des brouettes de jardin et de chantier ont une cuve fixe. Il faut alors basculer toute la brouette pour la décharger en une fois. Mais il existe également de brouettes à cuve basculante capable de « bennage » tout en conservant les roues au sol.

Bon à savoir : un compromis est possible avec les chariots de jardin ou chariots-brouettes dont les ridelles amovibles ou basculantes permettent de vider facilement leur contenu sans avoir à les basculer.

Le choix d'une brouette se fait aussi selon son utilisation qui détermine sa charge admissible, ses capacités et sa facilité de manœuvre selon l'espace dans lequel elle est amenée à évoluer.

Charge admissible :

  • Les brouettes motorisées électriques ont une charge admissible entre 100 et 300 kg environ alors que la plupart des brouettes à chenilles peuvent emporter 500 kg.
  • Les brouettes manuelles quant à elles sont plus limitées par la charge au guidon acceptée par le porteur (< 35 kg recommandée) et par le volume de leur cuve.
  • Une brouette standard est équipée d'une cuve de 90 litres (140 litres possibles sur les brouettes à 2 roues) alors que les chariots-brouettes ont généralement une capacité inférieure (< 60 l).

La cuve :

  • Pour les gravats, les matériaux de construction et la terre, la cuve en acier galvanisé s'impose car l'acier est plutôt insensible aux chocs et à la corrosivité de certains matériaux et il est capable d'endurer de lourdes charges.
  • Par contre, pour les végétaux et les transports légers, la cuve plastique est bien adaptée voire recommandée pour évoluer dans les sites encombrés car le bord en plastique est moins coupant que celui en acier fin.

Les roues :

  • Les roues pleines en plastique sont à réserver à des charges minimes car elles s'enfoncent facilement dans la terre et marquent les pelouses.
  • Les roues à bandage plein sont adaptées aux environnements agressifs alors que les roues à bandage pneumatique sont les plus confortables et les plus discrètes sur les sols meubles.

Où acheter une brouette et à quel prix ?

Les brouettes motorisées s'achètent plutôt chez un distributeur agréé de la marque afin de pouvoir faire effectuer la mise en route et assurer l'entretien.

Lorsqu'elle est manuelle, la brouette s'achète aussi bien en jardinerie ou magasin de bricolage que sur Internet. Sur les boutiques en ligne il sera possible d'avoir le plus grand choix et de comparer les prix mais la brouette sera le plus souvent livrée démontée et nécessitera donc un temps d'assemblage.

Une brouette thermique à chenilles s'achète entre 1 500 et 2 500 € environ alors qu'une brouette électrique sur roues se vend à partir de 800 €. Une brouette manuelle à une roue de qualité professionnelle (pneumatique, cuve acier de 90 l) se trouve à partir de 40 € environ mais sera plus chère lorsqu'elle est à 2 roues et à grande cuve (140 l) : autour de 150 €.

Une brouette de jardin tout plastique est vendue à partir de 40 € alors qu'un chariot-brouette à 4 roues et en acier se vend autour de 60 €.

Nos articles autour de ce sujet :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides