Pomme Fuji

Pomme Fuji

Cet article traite des caractéristiques spécifiques de la variété de pomme Fuji. Si vous cherchez des informations sur la pomme en général (plantation, culture, entretien), consultez notre fiche pommier.

Juteuse et sucrée, cette pomme est la préférée des japonais. Elle représente là-bas 80 % de la consommation !

Le pommier se prête bien à tous les types de sol, mais attention aux maladies. Nous faisons le point.

Consommation de la pomme Fuji

Cette pomme est originaire du Japon où elle a été créée en 1939. Son nom provient de « Fujisaki » qui est le nom de la première ville dans laquelle elle a été cultivée, et qui se trouve au Nord du Japon.

Elle est née dans le centre de recherche horticole de Morioka, à partir du croissement des variétés Ralls Janet et Red Delicious.

La Fuji est une pomme bien ronde, assez grosse, de couleur rouge sur fond vert :

  • Elle est très sucrée et juteuse, légèrement acidulée.
  • Sa texture est ferme et très croquante.
  • On la préfère à croquer fraîche mais elle est aussi excellente en jus de fruit ou en compote par exemple. La pomme Fuji se conserve particulièrement bien. On peut la garder jusqu'à 8 mois dans un endroit frais. Elle se conserve également bien sur l'arbre mais une récolte tardive favorise les maladies post-récolte comme les craquelures sur l'épiderme ainsi que les brunissements sur les fruits.

Bon à savoir : la pomme est un fruit peu calorique excellent pour la santé.

Pomme fuji : tout sur sa culture

Préparation de l'arbre

Taillez les extrémités des racines afin de favoriser la repousse de jeunes radicelles, plus efficaces dans l'absorption de l'eau et des éléments minéraux.

Supprimez les racines et les branches qui ont été abîmées ou cassées lors du transport en les coupant proprement.

Associez votre arbre avec d'autres pommiers compatibles, s'il n'y en a pas déjà dans les environs, car cette espèce n'est que très peu auto-fertile. Elle peut être pollinisée par les variétés Golden Delicious, Granny Smith ou Rubinola par exemple.

Plantation du pommier

La plantation se fait de fin septembre à début juin hors période de gel. On choisit de préférence un sol profond, argilo-calcaire ou silico-argileux :

  • Un environnement ensoleillé à l'abri du vent lui sera favorable. Enfouissez un apport organique dans le trou de plantation.
  • Le point de greffe doit rester au dessus de la surface du sol. Vous pouvez former une petite cuvette au pied de l'arbre pour facilité l'arrosage. Arrosez immédiatement et abondamment après plantation.

Entretien de votre arbre

L'arrosage doit être suivi durant la première année après plantation. Faites en sorte de conserver un sol frais sans toutefois le détremper.

Il peut être judicieux de courber les branches afin de stimuler la production de fruits. Cette intervention s'appelle l'arcure, elle permet une rediffusion de la sève vers les boutons à fruits.

L'éclaircissage permet également d'obtenir de plus beaux fruits. Ces deux actions limitent le phénomène d'alternance (production des fruits seulement une année sur deux), qui est cependant peut présent chez cette espèce.

Sensibilité aux maladies

Cette variété est très sensible à la tavelure, à la rouille et au feu bactérien. Afin d'éviter ces maladies, il est très important de bien surveiller vos arbres.

Supprimez les fruits abîmés et le bois mort pour éviter leur propagation. Procédez à des traitements si nécessaire, en favorisant toujours les méthodes naturelles.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides