Fleurs japonaises

123rf / photoroad

L'archipel du Japon possède un charme sans pareil. Au pays du Soleil-Levant, les nombreux rites traditionnels consacrent une place privilégiée aux fleurs et à leur contemplation. Le mélange du raffinement et de la méditation y convie les habitants à la sérénité, au rythme des floraisons.

Découvrons ensemble les détails floraux des traditions typiquement japonaises. Dépaysement garanti !

Fleurs japonaises : un élément-clé des traditions

L'arrivée du printemps est un événement national au Japon. Il est symbolisé par l'ouverture des premières fleurs, dont le caractère éphémère et sacré est ancestral.

Des fleurs et des religions

L'importance des fleurs pour les Japonais est tirée de leurs croyances shintoïstes, historiquement les plus anciennes. Cette religion ancestrale, le "shintoïsme", a en effet pour maître mot la nature et le respect de ses éléments.

Ensuite, l'arrivée du bouddhisme a achevé de lier les habitants au monde végétal. Les nombreuses offrandes à Bouddha (essentiellement composées de fleurs) entraînèrent même la création d'un art floral unique au monde.

À noter : les fleurs sont si ancrées dans la spiritualité japonaise que, durant la deuxième guerre mondiale, les soldats japonais, devaient penser aux fleurs du Sakura pour se donner du courage, puis continuaient le combat dans l'espoir de les voir refleurir.

Ikebana : art floral japonais

L'ikebana (un mot japonais qui signifie "la voie des fleurs") est l'art floral japonais par excellence. S'il est activement pratiqué depuis 5 siècles, ses origines remontent à plus de 13 siècles.

Cet arrangement floral est basé sur une construction linéaire, où les directions des fleurs symbolisent trois axes principaux : l'humanité, le ciel et la terre.

La composition, dont la structure est généralement sobre, a pour mission de mettre en valeur le contenant, comme les branches, les tiges et les fleurs.

À noter : longtemps réservé aux hommes, l'ikebana fut, au XVIIIe siècle, ouvert aux femmes, qui l'apprirent à l'école. Cet art floral, comme d'autres rituels (celui du thé), figurait parmi les préceptes éducatifs nécessaires aux jeunes filles qui souhaitaient se marier.

Fleurs japonaises : un monde de symboles

Les genres et variétés de fleurs que nous connaissons en Occident ont une signification très différente dans l'archipel du Japon.

Fleur impériale

La fleur de chrysanthème, utilisée pour la première fois par l'empereur Go-Toba (il y a environ 8 siècles) représente actuellement le sceau impérial et figure sur les passeports et papiers diplomatiques.

Le nombre de ses pétales varie (de 14 à 16) et peut être double ou simple en fonction de son appartenance à la famille impériale

À noter : à l'heure actuelle, la décoration du chrysanthème est, au Japon, la plus honorifique qui soit.

Fleur du printemps

Les fleurs du Sakura, ou cerisier ornemental du Japon, représentent le renouveau et l'éphémère. La cérémonie nationale du Hanami (signifiant "regarder les fleurs") a généralement lieu fin mars ou début avril.

Cet arbre, auquel est voué un véritable culte, est présent dans tous les lieux publics. Il existe plus de 600 variétés de Sakuras, mais la favorite est le somei yoshino, particulièrement robuste, un prunus qui fait partie de la famille des rosacées.

Bon à savoir : la saison venue, les programmes météo japonais précisent, à l'approche du Hanami, l'évolution des bourgeons et la date d'éclosions des fleurs.

Atouts des fleurs japonaises à l'honneur

Le climat de l'archipel japonais connaît les températures parmi les plus froides jusqu'aux plus chaudes. Outre leur symbolique et leur beauté, les fleurs japonaises ont le mérite d'être très résistantes.

Voici les plus célèbres :

  • Le lotus :connu pour avoir fleuri d'une graine très ancienne (il y a 1 300 ans pour certains, ou 2 000 ans pour d'autres), le lotus est considéré depuis comme la plus ancienne fleur au monde. Dans la religion bouddhiste, il est assimilé à la pureté, car il s'extirpe d'une eau stagnante. La variété "Nelumbo Nucifera" est la plus usitée au Japon, et cette vivace aquatique résiste dans l'eau gelée jusqu'à -15° C."
  • L'iris japonica : appelé aussi "iris frangé", il est issu de la famille des iridacées. Cultivé sous forme stérile au japon, il résiste jusqu'à -10° C et a la particularité d'être très lumineux, même dans des zones ombragées. Si sa floraison est courte, elle est particulièrement éclatante.
  • L'abricotier du Japon : ou "prunus mume", est issu de la famille des rosacées. Non gélif (jusqu'à -25°C, il n'est pas inquiété par le gel), ce fruitier caduc succède lors du Hanami aux cerisiers et prolonge le rite. Les variétés les plus répandues sont : les Albas, l'Aphandii et le Beni Chidori.

À noter : les autres fleurs ou plantes très résistantes (mais moins symboliques) qui sont cultivées au Japon, sont à nommer : l'azalée du Japon, la corête du Japon, l'érable du Japon, le ginkgo biloba et, bien sûr, le gazon japonais.

Pour en savoir plus :

  • L'érable du Japon est fameux pour les couleurs flamboyantes que prend son feuillage en automne. Un bel ornement pour votre jardin !
  • Partons à la découverte du cognassier du Japon, un arbuste épineux aux notes orientales, qui fleurit très tôt au printemps.
  • Un coup de projecteur sur la corête du Japon, qui offre au printemps une cascade de pompons jaunes qui s'épanouissent tout au long de tiges souples.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides