Climat océanique

Écrit par les experts Ooreka

Jean-François Gornet CC BY-SA / Flickr

Balayé par les vents, arrosé par les pluies venues de l'océan, cinglé par les embruns… le littoral véhicule son lot d'idées reçues sur les rudesses de son climat. Pourtant, les jardins bénéficiant de la douceur et de l'ensoleillement si particulier du climat océanique sont la promesse d'une végétation généreuse et colorée.

Nos conseils pour en tirer profit.

Où se situe le climat océanique ?

Le climat océanique se rencontre tout au long des côtes du littoral français, du nord aux Pyrénées. Il s'agit du climat typique de bord de mer, mais il présente tout de même quelques variantes entre les côtes du Nord et du Pas de Calais, la pointe bretonne et la côte basque.

D'une manière générale, il convient de distinguer le climat océanique du nord de la Loire de celui situé au sud du fleuve.

Climat océanique : quelles caractéristiques selon les saisons ?

Le climat océanique ne connaît pas, ou rarement, d'importantes amplitudes thermiques. Il se caractérise par des températures douces et des précipitations nombreuses, en raison des perturbations venues de l'Atlantique.

Les hivers sont plus froids au nord de la Loire qu'au sud, la pluviométrie y est également plus importante, de même que dans la région Aquitaine.

Si l'exposition à l'océan demeure, les températures, quant à elles, gagnent quelques degrés à mesure que l'on se rapproche de la frontière espagnole.

Bon à savoir : les régions situées en climat océanique au sud de la Loire gagnent 15 jours sur les dates de plantation et de semis indiquées par les fournisseurs.

Quels végétaux en climat océanique ?

Pour les jardins exposés au vent et aux embruns, l'installation d'une haie brise-vent peut être utile afin de protéger les végétaux les plus sensibles de la tempête :

  • Lauriers roses et tamaris constituent une haie légère, colorée et ondulante pour amoindrir les effets du vent.
  • L'if, le cyprès, le thuya, le troène et le buis sont des persistants qui gardent leurs feuilles en hiver, protégeant ainsi les végétaux abrités toute l'année. La croissance des ifs, cyprès et buis étant lente, optez pour des arbustes déjà âgés.
  • Le photinia aux teintes changeantes filtre les rayons du soleil sans exclure l'ensoleillement.
  • Lilas, forsythia et spirée apporteront des touches fleuries au jardin en préservant des embruns.
  •  Le fusain du Japon se caractérise par ses fines feuilles du blanc crème au vert profond, passant par le jaune étincelant ou le vert très pâle. Il se plante en fond de massif ou en haie.

Bon à savoir : préférez une plantation de plantes de haies à l'automne et au début de l'hiver. Les plants auront ainsi le temps de s'enraciner avant la reprise de la végétation.

Climat océanique : quel type de sol ?

Beaucoup de jardins situés sous le climat océanique sont également exposés en front de mer. Le sol peut donc être assez pauvre, caillouteux, sableux.

Enrichir le sol peut s'avérer très utile pour la culture de certaines espèces, pensez à amender la terre en compost, matière organique, terre végétale.

À noter : pour limiter la prise au vent, évitez de planter en isolé des plantes fragiles. Privilégiez les massifs et les plantations serrées, ainsi les différents plants se protégeront mutuellement.

Quels arbustes choisir en climat océanique ?

Couleur et robustesse sont à privilégier pour les jardins de bord de mer :

  • Le genêt est bien adapté au littoral puisqu'il se plaît en sol pauvre, voire sec. Il apprécie les chaleurs et ne boude pas l'humidité. Sa floraison d'avril à juin assure des touches colorées au jardin pendant tout le printemps.
  • Le romarin se plaît en sol ordinaire pourvu que celui-ci soit bien drainé. Il raffole du soleil écrasant mais craint l'humidité. Le romarin est idéal en bord de mer.
  • L'oranger du Mexique, très odorant lors de la floraison en mars-avril, avec parfois une reprise de floraison en début d'automne, peut atteindre jusqu'à 2 mètres de hauteur ou être cultivé en tapissant. Planté à mi-ombre de préférence au printemps, il n'aime pas les sols humides.
  • Le tamaris est un des arbustes typiques du littoral. Ses grappes fleuries rose pâle se balancent sous l'effet du vent, créant une ondulation très caractéristique. Le tamaris se plaît en sol sec et léger mais nécessite des arrosages réguliers l'année de sa plantation afin de bien s'enraciner.

Bon à savoir : après une forte tempête, il peut être utile de rincer les plantes afin d‘ôter le dépôt de sel qui pourrait brûler le feuillage.

Quelles plantes fleuries choisir en climat océanique ?

Des couleurs à mi-ombre ou en plein soleil

Voici les plantes fleuries qui s'adapteront le mieux aux parties ensoleillées du jardin :

  • Les plantes de bruyère que sont les hortensias, les camélias et les rhododendrons se plaisent en sols riches et amendés. Les plantes de bruyère sont significatives des côtes bretonnes mais connaissent également un grand succès dans les zones plus éloignées de la mer.
  • La gypsophile se plaît en massif et apprécie un ensoleillement franc, favorisant sa floraison estivale. Très couvrante, la gypsophile colonise rapidement l'espace si l'on ne réfrène pas sa propagation.
  • La lavande est la plante méditerranéenne par excellence. Elle pousse sur tout le littoral dans une terre légère, qu'il peut être pertinent d'amender d'une poignée de sable lors de la plantation. Elle redoute l'humidité et les arrosages excessifs. Sa floraison estivale parfume agréablement les jardins et attire de nombreux insectes pollinisateurs.
  • Les asters sont à planter (ou semer) au soleil ou à la mi-ombre. Elles apprécient un sol frais, qu'il faudra peut-être amender en humus ou en matière organique.
  • La campanule est une persistante qui ne se départit pas de son feuillage délicat lorsque la floraison de ses frêles pampilles violettes ou blanches se termine. Elle peut être cultivée en pleine terre, le plus souvent en massif ou rocaille mais également en pot ou jardinière.
  • L'agapanthe, originaire d'Afrique du sud, apportera au jardin sa touche exotique. Longtemps réservée aux jardins de bords mer, en raison de l'ensoleillement et de la sécheresse des sols, elle se cultive désormais sous d'autres climats, plus éloignés du littoral.Le feuillage de l'agapanthe est persistant et peut atteindre un mètre si l'emplacement lui convient. Il faut donc veiller à ne pas l'installer à proximité d'espèces plus basses auxquelles elle pourrait faire de l'ombre.
  • L'herbe de la pampa, venue d'Amérique du Sud (Uruguay, Paraguay…) a fait sensation dans les années 70. Ses grandes inflorescences duveteuses sont toujours très à la mode dans les jardins de bord de mer. Cette graminée envahissante et de grande taille a besoin d'espace pour se développer. En fond de massif ou en isolé, elle n'est pas très difficile puisqu'elle résiste au froid, apprécie les sols secs et les ensoleillements francs. Au début de l'hiver, la taille des chaumes et le paillage du pied l'aidera à patienter jusqu'au printemps sans pâtir du froid et du gel.

À noter : les longues feuilles de l'herbe de la pampa sont coupantes, la vigilance s'impose pour ne pas se blesser ne la manipulant.

Quelques grimpantes : parfums et grappes fleuries

Ces grimpantes colorées se plaisent elles aussi au soleil :

  • La glycine, parfumée et romantique, grimpe sur le moindre support pourvu que le soleil l'inonde de lumière et de chaleur estivale. Il est prudent d'arroser la première année de plantation puis de laisser ensuite la plante trouver par elle-même les ressources dont elle a besoin pour s'épanouir. À l'automne, taillez les ramifications afin que celles-ci ne deviennent pas trop envahissantes.
  • La clématite, originaire d'Asie, s'accroche à tout support pour atteindre des hauteurs impressionnantes. Elle se plaît en plein soleil, les racines en pot ou en pleine terre. La taille s'effectue après la floraison au printemps pour certaines espèces, à l'automne pour d'autres.
  • La bignone se plaît désormais sous tous climats, dans sa version la plus rustique. Mais le climat océanique est tout de même son favori en raison d'un ensoleillement maximal sur ses ramifications. Elle est plantée de préférence au sud ou sud-ouest, le long d'un mur qui lui restitue la chaleur et lui offre un support pour se hisser. Toutefois, la bignone apprécie les sols frais. Un paillis de lin ou la protection du pied par quelques pierres concassées conserveront un peu de fraîcheur à la base. 
  • La rose trémière fleurit au cœur de l'été, élevant dans le ciel ses hampes colorées. Elle apprécie les situations ensoleillées ou légèrement ombragées et préfère les sols secs.

D'autres idées pour votre jardin :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides