Bambou pour balcon

123RF / Jens Brüggemann

Le bambou ne cesse de séduire les amateurs de plantes : on le trouve en vente dans toutes les jardineries, qui le savent très apprécié des Français.

Mais, si vous souhaitez faire pousser un bambou sur votre terrasse ou sur votre balcon, ne vous lancez pas trop vite : vous devrez réaliser une sélection et respecter quelques consignes ! Toutes les infos maintenant.

Bambou sur son balcon : rêve ou réalité ?

Certains bambous sont incompatibles avec la culture en pot, tandis que d'autres (et ils sont nombreux) s'en accommodent parfaitement.

Avantages du bambou

Bon à savoir : le bambou appartient à la famille des Graminacées. Ils est caractérisé par des tiges formées d'un chaume creux lignifié qui ont une croissance très rapide. Adapté à de nombreux climats (tropicaux, subtropicaux, et tempérés), il est présent naturellement sur tous les continents, excepté l'Europe et l'Antarctique.

Le bambou présente de nombreuses qualités. Il est en effet :

  • robuste : non gélif, il supporte totalement la pollution urbaine et même s'il apprécie le soleil, il se plaît toutes les expositions ;
  • esthétique : sa silhouette rectiligne, l'intensité de son vert ou de ses autres coloris, la diversité de ses cannelures et les différents types de feuilles (panachées, large, fine, …) offre un panel particulièrement vaste ;
  • pratique : véritable paravent, ses feuilles cachent des vis-à-vis (même en hiver) et protègent du vent, mais aussi du bruit. 

À noter : le bambou a l'inconvénient de perdre beaucoup de feuilles, et cela de façon continue. En séchant, elles deviennent très légères et le vent les emporte sans peine. Un entretien très régulier est donc incontournable.

Différentes variétés en fonction des rhizomes

Un des éléments qui est déterminant dans la classification des bambous est l'importance que ses rhizomes vont prendre. Chaque variété entre dans une catégorie pouvant orienter votre choix.

Si les rhizomes sont :

  • Très traçants : ils doivent impérativement être entourés de barrières "anti-rhizomes" dans le cas d'une plantation en jardinière intégrée à la construction d'un immeuble. En pot isolé, il faut au moins prévoir une profondeur supérieure à 70 cm dès le départ et rempoter tous les 2 ou 3 ans.
  • Traçants : il est également préférable d'user de barrières "anti-rhizomes". En pots, cela s'avèrera superflu, mais un rempotage devra être effectué tous les 2 à 3 ans.
  • Cespiteux ou pachymorphes : dans le cas des bambous, ce terme désigne des rhizomes non traçants et une plante en touffe. Tous les types de contenants conviennent.

À noter : de très traçant à cespiteux, tous les bambous peuvent vivre en pot. Mais attention : la fréquence de rempotages indiquée n'est pas à négliger (le bambou racinant profondément dans la motte, un rempotage tardif rendrait l'opération encore plus compliquée ).

Critères de choix du bambou en pot

Il est bien-sûr impératif de se renseigner sur la catégorie de rhizomes au moment de l'achat. Les fiches -lantes en jardinerie sont toujours censées l'indiquer. Ensuite, vous pourrez sélectionner le pot qui conviendra le mieux.

Variétés recommandées

Voici des variétés représentatives, classées en 3 tailles et conseillées pour la culture en pot :

  • taille moyenne (4 à 9 mètres) : Phyllostachys aurea (traçant), Semiarundinaria vashadake (peu traçant) ;
  • petite taille : (1,50 à 3 mètres ): Chimonobambusa marmorea (traçant), Fargésia rufa (cespiteux) ;
  • taille naine (inférieur à 1,50 mètre) : Pleioblastus pumilus (traçant), Pleioblastus viridistriatus auricoma (peu traçant).

Choix d'un pot adapté

Les règles à respecter afin d'avoir le pot idéal sont simples :

  • Drainage : il est essentiel. Disposez une couche de billes d'argile ou de graviers dans le fond du pot avant de mettre la terre.
  • Taille: les dimensions doivent être de 70 cm x 70 cm pour un bambou de 2 m, de 1 m x 1m pour 4 mètres de hauteur, et de 2 m x 2 m pour 6 m de hauteur. Il faut au moins le double au delà de 8 m de hauteur.
  • Matière: le pot en terre est préférable, mais les contenants en zinc, béton ou plastique sont de bonne qualité. Attention aux bacs à réserve d'eau : le niveau ne doit jamais dépasser le maximum indiqué !

À noter : l'erreur de planter un bambou dans d'un contenant évasé en largeur et dont le haut est plus étroit est régulièrement commise. Lors du rempotage quelques années après, la seule façon de récupérer la plante qui à beaucoup raciné, est de casser entièrement le pot !

Pour en savoir plus :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides