Plantes envahissantes

Plantes envahissantes

Certaines plantes, introduites pour diverses causes, peuvent s'avérer envahissantes. Leur impact est parfois négatif dans bien des domaines. Aussi convient-il d'éviter leur prolifération.

Mais pour ce faire, il importe tout d'abord de savoir ce qu'est une plante exotique envahissante, appelée aussi plante invasive, quel peut être son impact sur l'environnement, la santé, l'économie. Suivez notre zoom sur le code de conduite à tenir face aux plantes envahissantes.

Présentation des plantes envahissantes

Est considérée envahissante, une plante exotique - c'est-à-dire non locale - tout à fait capable de braver les barrières environnementales géographiques et de sélection.

Environ une plante sur mille peut devenir envahissante sur son territoire d'introduction parce qu'elle possède ces particularités. Les impacts peuvent être très négatifs.

Bon à savoir : sur le plan européen, des actions seront mises en place en 2016 pour prévenir l'invasion des plantes envahissantes, les détecter précocement, les éradiquer rapidement, gérer les espèces de plantes invasives très amplement répandues dans tous les pays d'Europe.

Plantes envahissantes : quelles conséquences ?

Tout comme les plantes autochtones, certaines plantes exotiques introduites n'entraînent pas de conséquences néfastes sur leur nouveau territoire. D'autres, en revanche, sont considérées comme plantes exotiques envahissantes.

Ces plantes impactent négativement :

  • Sur la biodiversité. Elles entrent en compétition avec les plantes indigènes (locales) en présentant les risques d'être plus nombreuses que les plantes autochtones et d'éliminer certaines espèces autochtones.
  • Sur le fonctionnement des écosystèmes. Elles ont la particularité de pouvoir modifier la composition floristique d'une zone géographique, ce qui peut perturber à plus ou moins long terme nombre d'espèces animales, entraîner des modifications des propriétés physico-chimiques du sol, nuire aux phénomènes d'allélopathie, c'est-à-dire la croissance de certaines plantes autochtones et leur reproduction, asphyxier la flore et la faune marines dès lors que les plantes envahissantes prolifèrent en surface des milieux aquatiques, empêchant le passage de la lumière vers les fonds et avoir une répercussion sur la chaîne alimentaire.
  • Sur la santé, du fait de leur sève pouvant occasionner des brûlures sur la peau et leur pollen allergisant.

Elles ont des conséquences sociétales négatives, à savoir une dégradation de l'image d'un milieu due par exemple à l'envahissement :

  • des berges et chemins : les accès sont plus difficiles ;
  • des milieux aquatiques : la pratique des sports nautiques devient rebutante.

Elles peuvent impacter négativement sur le plan économique pour les raisons suivantes :

  • Elles entraînent une diminution des rendements de culture maraîchère et de culture forestière lorsqu'elles deviennent des adventices (improprement appelées « mauvaises herbes ») : ce qui réduit les marges bénéficiaires des professionnels de l'agriculture.
  • Elles obligent à élaborer des plans d'éradication qui coûtent cher.
  • Elles impliquent la rénovation des infrastructures et des routes dégradées par leur prolifération, ce qui représente un coût exorbitant.

Bon à savoir : bien entendu, certaines plantes exotiques envahissantes s'avèrent bénéfiques pour la société, l'économie, l'environnement, la santé. Il peut s'agir de bois exploitables, de plantes comestibles au vertus indéniables, de plantes mellifères, de plantes décoratives, de plantes qui stabilisent les sols érodés, etc.

Code de conduite face aux plantes envahissantes à l'impact négatif

Qu'elles aient été introduites accidentellement ou volontairement, ces plantes exotiques se dispersent de façon naturelle jusqu'à devenir des plantes envahissantes.

Un comité de pilotage a donc mis en place un code de conduite établissant entre autres :

  • Une liste de plantes faisant l'objet de restrictions partielles d'utilisation.
  • Un champ d'application.
  • Les différents engagements des professionnels.

Bien que les plantes exotiques envahissantes ne représentent qu'une minorité de spécimens, ce code de conduite s'avére indispensable pour :

  • Procéder - grâce à un protocole scientifique extrêmement rigoureux - à une évaluation précise des plantes invasives.
  • Déterminer leur impact négatif avec précision.
  • Mettre en place des actions et/ou des outils permettant de minimiser la dispersion des plantes envahissantes.
  • Fixer la dimension géographique, la lutte contre les plantes envahissantes devant être ajustée selon les cas, à l'échelle nationale, sur le plan régional, par zone biogéographique en tenant compte des différentes zones climatiques et des particularités des sols.
  • Diffuser largement l'information utile sur les plantes envahissantes.

Ce code de conduite a pour but de limiter les impacts reconnus négatifs que représentent les plantes envahissantes tant sur la santé que sur l'économie.

Bon à savoir : le Code de conduite pour les professionnels de l'horticulture ornementale est élaboré par l'interprofession Val'hor.

Pour approfondir :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides