Taupinières

Taupinières

S'il est un compliment qui enorgueillit le jardinier, c'est bien celui appréciant la netteté de son gazon. Car entretenir et conserver une pelouse aux allures de green de golf demande beaucoup de travail, précisément quand certaines intruses souterraines décident de tout détruire !

Penchons-nous sur ce problème récurrent : les Taupinières.

Caractéristiques d'une taupinière

C'est officiel, la taupinière est bien la hantise de tous ceux qui affectionnent leurs potagers, pelouses ou massifs. Mais les taupes méritent-elles d'être détestées à ce point ?

Taupinière : raisons de son apparition

Durant la nuit, la taupe creuse ses galeries afin de s'y nourrir de vers, nous laissant au petit matin, apercevoir les monticules de terre qui parsèment le sol :

  • Ces petites buttes ne sont que l'évacuation de terre encombrante dans ses tunnels et ramenées en surface.
  • La présence d'une taupe est très soudaine, celle-ci étant un animal solitaire, dont les portées sont nombreuses (5 à 6 petits), chacune d'entre elles part ensuite à la recherche d'un terrain ou elle pourra se plaire.
  • Malheureusement aucun moyen préventif n'existe. Seule recommandation : l'herbe coupée issue de la tonte, si elle est laissée en tas, a tendance à les attirer (mieux vaut la déposer à la déchetterie).

Bon à savoir : il ne faut pas confondre une taupinière de taupe avec celle d'un « Rat-taupier » également appelé campagnol. Simple à différencier, la taupinière du rat possède un trou en biais contrairement à celui de la taupe qui est vertical.

Notre meilleure ennemie la taupe

Que votre souhait soit de vous débarrasser des taupes ou d'opter pour une cohabitation, tachez de profiter des avantages qu'offre cet animal par sa présence :

  • Le substrat qui constitue la taupinière est très fin et réutilisable pour les semis, les plants en godet, le rempotage des jardinières ou des plantes d'intérieur.
  • En creusant ses galeries, la taupe permet à notre sol de s'aérer (très utile pour les terrains glaiseux) et participe à son drainage.
  • En plus de se nourrir de vers de terre, la taupe consomme des larves de hannetons mais également les courtilières (sorte de grillons faisant des ravages dans les potagers).

Taupes : comment s'en débarrasser ?

Votre décision est prise, vous partez chasser la taupe !

Rappelez-vous que sa nuisance n'est qu'esthétique et que la manière barbare n'est peut-être pas la plus juste, mais il est vrai qu'elle risque d'être de plus en plus présente.

À noter : l'importante prolifération des taupes est en partie due à la récente interdiction de certains pesticides, engendrant ainsi une amélioration de la qualité des sols et de la faune souterraine (comme les vers de terre). De plus, la taupe n'a véritablement pas de prédateurs en France.

De nombreux moyens existent mais tous n'ont pas la même efficacité.

Chasse à la taupe : la méthode douce

Ces moyens simples censés déranger l'animal peuvent suffire :

  • Écologique : la plantation de certaines fleurs ou variétés repousse les taupes (l'oignon, l'ail, la jacinthe, la jonquille, le ricin, la fritillaire et l'euphorbia lathyrus) seulement sur un périmètre restreint (quelques mètres maximum).
  • Peu esthétique : planter un bâton dans la taupinière et glisser le haut d'une bouteille en plastique découpée dessus, de manière à réaliser un entonnoir servant à insérer le vent dans la galerie ; ce moyen n'est pas très beau mais donne de bons résultats.
  • Discret : insérer profondément dans la galerie des répulsifs comme des boules de naphtaline ou des gousses d'ail, simple à effectuer, cette méthode fonctionne.
  • La machine à ultrason : si cet outil est connu, son efficacité est à juger au cas par cas, des utilisateurs s'en disent satisfaits mais d'autres n'ont vu aucune amélioration. De plus, la certitude que les animaux de compagnie y sont insensibles n'est pas toujours avérée.

Méthode dure pour se débarrasser des taupes

La légende qui prétend que la taupe est hémophile est fausse ! Inutile de déployer l'arsenal entier d'objets tranchants (tessons de bouteilles, fils barbelés, ronces…), vous ne feriez que dégrader votre terrain pour rien.

Des moyens plus radicaux servent à exterminer l'animal :

  • Les pièges à pétards: certes efficaces mais attention, l'utilisation de ces pétards a provoqué des accidents. Il est à éviter sur les pelouses fréquentées par les enfants et animaux de compagnie.
  • Les taupicides : peu écologiques, ils fonctionnent généralement bien mais sont à éloigner du potager et des arbres fruitiers !
  • « Le piégeage traditionnel » : redoutablement efficace, cet outil, est à la taupe ce que la tapette est à la souris. Il est d'ailleurs le principal moyen utilisé et recommandé par les taupiers professionnels.

Bon à savoir : le piégeage traditionnel est utilisé depuis très longtemps par les grands noms du jardin, tel qu'André Le Nôtre pour les pelouses du Château de Versailles.

Pour aller plus loin :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides