Treillage ou tuteur

Écrit par les experts Ooreka
Treillage ou tuteur

Dans le matériel de jardinage, les deux types d'armatures destinées à soutenir les plantes sont le treillage et le tuteur.

Ils sont tous les deux très utiles aux végétaux dont la croissance nécessite d'être orientée, l'un et l'autre s'utilisent dans des cas différents. Explications.

Comment choisir entre treillage et tuteur ?

S'ils représentent un intérêt commun pour les jardiniers, choisir entre les deux n'a rien de compliqué, il suffit de connaitre les caractéristiques de chacun.

Zoom sur le treillage

Principalement utilisé pour recouvrir les murs, il est visuellement plus imposant que le tuteur, son aspect décoratif n'est donc pas à négliger :

  • Fabriqué à partir de lamelles disposées en mailles (en losange ou en carré), le treillage est essentiellement destiné à accueillir des plantes grimpantes, qui à l'inverse du lierre ne se fixent pas aux parois (rosiers grimpants, chèvrefeuilles, jasmins étoilés…).
  • Pour les grands jardins, des structures de treillages imbriqués dessinent les promenades, on parle alors de pergolas ou de claustras (Exemple : jardin de Versailles).

Bon à savoir : l'usage du treillage n'est pas limitatif, plusieurs plantes peuvent s'entrelacer dessus et celles aux floraisons simultanées offrent de très beaux massifs. (Exemple : mélange de rosier Pierre de Ronsard avec de la clématite).

Tuteur : qu'est-ce que c'est ?

Peu décoratif mais simple d'utilisation, il ne prend en charge qu'une seule plante à la fois :

  • Le tuteur est une réelle « aide-croissance » pour une plante grandissante, en étant pour celle-ci un tronc complémentaire, en l'amenant dans la bonne direction.
  • Le mot « tuteur » parle de lui-même. Très usité en production agricole, il évite à de nombreux arbres de ne pas plier sous le poids des fruits.

À noter : un tuteur bien planté ne peut supporter la force du vent et le poids d'une plante sans un lien (aussi appelé « collier ») solide et fonctionnel ; il lui est impératif pour aider un végétal, d'y être solidement attaché.

Treillage et tuteur : recommandations pour bien choisir

Afin d'acquérir le matériel adapté à vos besoins, vous devez prendre en compte les spécificités liées aux deux produits.

Quels sont les différents treillages ?

Le treillage passera de nombreuses années en extérieur, il est capital que le principal matériau le composant soit adapté à la rigueur des hivers de votre région, penchez-vous donc sur la composition des lamelles :

  • En plastique : très idéal pour les régions pluvieuses et peu coûteux, il est moins esthétique que le bois. Attention : le plastique peu se décolorer sous un soleil trop fort.
  • En bois de pin : ce bois est très résistant au froid et peu coûteux, il est léger mais ne supporte que moyennement les plantes trop lourdes (exemple : la glycine).
  • En bois exotique : les matériaux dits nobles coûtent assez cher, ils résistent très bien au froid mais comme tout bois provenant des pays chaud il est utile de l'entretenir après un long hiver (ce qui n'est pas chose aisée quand une plante le recouvre).

Bon à savoir : pensez à vérifier avant votre achat quel type de clous ou de visses nécessite le mur sur lequel le treillage sera fixé, ainsi vous vous procurerez les bons éléments pour réaliser la pose.

Différents types de tuteurs

Peu coûteux (à partir d'1 € l'unité environ) son prix varie en fonction de sa longueur, sa circonférence et son matériau :

  • en acier galvanisé : très commercialisé, ce tuteur léger est solide et recouvert d'un film vert pour se fondre parmi les plantes, il convient surtout aux plantes d'intérieur ;
  • en acier galvanisé ondulé : idéal pour la culture potagère (surtout des tomates) celui-ci est laissé à nu et de plus en plus vendu ;
  • en bambou : particulièrement léger mais très résistant, il convient aussi bien aux plantes d'intérieur qu'à celles du jardin (souvent utilisées pour réaliser des palissades) ;
  • en fibre ce cocos : coûteux et surtout utilisé pour les plantes d'intérieur ;
  • en bois : le plus cher d'entre tous, particulièrement résistant aux intempéries il est surtout utilisé pour le tuteurage d'arbres ou de plantes lourdes ; il est également le plus difficile à maintenir droit, il faut creuser profond pour le planter correctement.

À noter : la taille d'un tuteur se choisit en proportion de la plante, il est recommandé que sa circonférence dépasse celle de cette dernière.

Les tuteurs et les treillages sont vendus par correspondances, en magasin de bricolage, en jardinerie et dans certaines grandes surfaces.

Mais pour les clients les plus exigeants, des fabricants proposent des fabrications de treillages hauts de gammes et sur mesures.

Pour approfondir :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides