/ / /
/

Classification des végétaux

Classification des végétaux

Classification des végétaux

La classification des végétaux est d'une grande utilité. En effet, elle permet de remonter l'évolution de chaque plante, arbre et arbuste par rapport à d'autres spécimens. Ce classement se veut extrêmement précis, bien plus en tout cas que l'appellation commune des végétaux, qui est parfois attribuée à tort et source de confusion entre plusieurs plantes.

Voici un bref aperçu de l'évolution de la classification des végétaux.

Origines de la classification des végétaux

La classification des végétaux remonte à la nuit des temps puisque la toute première, originaire d'Égypte, date de l'an 1 600 avant notre ère. Or elle a connu bien des modifications depuis :

  • À cette époque, elle était purement utilitaire, uniquement basée sur les propriétés médicinales des plantes.
  • Par manque de savoir, la classification pouvait parfois s'avérer fantaisiste, et plus souvent incomplète.

Au fil du temps, les critères de sélection ont évolué. À titre d'exemple, Aristote et Théophraste ont classifié les végétaux en fonction de leur taille et de leurs propriétés alimentaires, médicinales, aromatiques ou vénéneuses.

Aujourd'hui, on utilise une nomenclature datant du XVIIIème siècle :

  • Nous la devons au naturaliste suédois Carl von Linné.
  • Grâce à son travail, nous disposons d'un système de classification validé.
  • Cette nomenclature est définie en fonction du nom scientifique d'une plante en latin suivi du nom d'espèce. C'est le système binominal.

Règles de classification des végétaux

La règle typographique est stricte et se présente ainsi :

  • nom scientifique en italique, commençant toujours par une majuscule ;
  • nom d'espèce en italique et tout en minuscules.

À la suite de ces noms latins, on peut trouver une mention abrégée reportée entre simples guillemets anglais, à savoir :

  • pour un cultivar, "var",
  • pour une variété définie par des caractéristiques mineures, "cv".

C'est sur les critères de ressemblance que sont classifiés les végétaux, et toujours par rapport à un spécimen ancêtre, que plusieurs végétaux peuvent avoir en commun.

Ainsi, la classification des végétaux renseigne sur leur phylogénie, c'est-à-dire sur l'histoire de leur évolution puisqu'elle indique :

  • l'ordre qui regroupe les familles,
  • la classe ;
  • éventuellement, la super-classe et la sous-classe ;
  • l'embranchement,
  • le règne.

Bon à savoir : la classification n'est cependant pas statique, car selon l'évolution de la recherche et les nouvelles découvertes, certaines modifications peuvent y être apportées.

Classification des végétaux : une variabilité constante

Il est très fréquent qu'une plante possède plusieurs noms scientifiques, certains étant synonymes du premier. Ce fait peut avoir lieu dans les cas suivants :

  • La plante a fait l'objet de plusieurs descriptions depuis 1753. On applique dans ce cas la règle d'antériorité, qui donne la préférence au nom le plus ancien.
  • La plante a changé de nom du fait de nouvelles découvertes la concernant.

C'est dans « De l'origine des espèces » que Charles Darwin explique la notion de variabilité constante des espèces vivantes :

  • Il sera par la suite tenu compte de cette notion d'évolution dans la classification des végétaux.
  • D'ailleurs, cette classification phylogénétique est en quelque sorte une façon de reproduire l'arbre généalogique du monde végétal.
  • Elle devient de plus en plus complexe, notamment depuis le début du XXème siècle, car elle est une véritable synthèse de toutes les caractéristiques des végétaux.

Désormais, on parle de taxinomie (ou taxonomie). Il s'agit d'une science qui permet le regroupement des taxons (entités) dans le but d'identifier, de nommer et de classer.

Ainsi, si la classification des végétaux était, il y a encore quelques années, généalogique, elle est aujourd'hui phylogénique, puisqu'elle prend en compte la théorie de l'évolution des espèces et les différents degrés de rapprochement entre les espèces.

La phylogénie permet donc de :

  • mieux connaître les espèces ;
  • suivre les espèces avec une très haute précision ;
  • redéfinir des groupes d'espèces ou des espèces.

Bon à savoir : l'évolution des moyens de classification des végétaux implique un regroupement des plantes dans des groupes de plus en plus conséquents.

Pour approfondir :

  • Notre dictionnaire des plantes permet une approche simplifiée du monde végétal, des différents besoins des plantes en eau, en lumière, etc.
  • Besoin d'inspiration ? Téléchargez gratuitement nos 40 plans de jardin.
  • Connaître les plantes ne suffit pas pour bien jardiner. Il s'agit également de bien connaître le sol.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides