/ / /
/

Fongicides naturels du jardin

Fongicides naturels du jardin

Fongicides naturels du jardin

Pour lutter contre les champignons ennemis des végétaux, on a recours à des produits ayant la faculté de provoquer une action préventive et curative : les fongicides.

Par souci écologique, l'idéal est d'opter pour des fongicides naturels. Revue de détails.

Utilité des fongicides

Fongicides : définition

Un fongicide est un produit phytosanitaire destiné à éliminer les champignons parasites qui se développent sur les cultures. Il aide à lutter contre certaines maladies cryptogamiques comme : l'oïdium, les moisissures, le mildiou, la septoriose du blé ou la fusariose.

Bon à savoir : le fongicide est employé pour agir efficacement sur les spores du champignon avant la formation de filaments sur les végétaux.

L'utilisation de fongicides chimiques est à proscrire car ils peuvent nuire à l'environnement et présentent un danger pour l'être humain et les animaux.

Le mieux est donc d'employer des produits naturels qui préservent l'environnement et sont non toxiques pour les êtres vivants.

Bon à savoir : depuis le 1er septembre 2018, l'utilisation de produits phytopharmaceutiques contenant des substances actives de la famille des néonicotinoïdes ou des substances présentant des modes d'action identiques est interdite. De plus, à compter du 1er janvier 2020, l'utilisation des produits phytopharmaceutiques à proximité des zones habitées sera subordonnée à des mesures de protection des personnes habitant ces lieux (article L. 253-8 du Code rural et de la pêche maritime, issu de la loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018).

Développement et prévention de l'apparition de champignons

Les champignons se développent principalement à cause de certains facteurs, comme : l'humidité, la chaleur excessive, l'obscurité ou une atmosphère confinée.

Bon à savoir : une terre trop acide favorise également l'apparition de champignons.

Afin de limiter le développement de champignons, mieux vaut prendre certaines précautions, à savoir :

  • Entreprendre la rotation des cultures afin d'améliorer la qualité du sol et préserver son équilibre.
  • Éliminer les plantations touchées par les champignons en les brûlant.
  • Effectuer un drainage des sols.
  • Recouvrir les plantes les plus exposées.
  • Ne pas trop arroser.
  • Espacer suffisamment les plants et les ventiler lorsqu'ils sont couverts.

Quelles plantes et solutions utiliser comme fongicide naturel ?

Les fongicides naturels les plus utilisés sont les adventices communément appelées herbes folles ou mauvaises herbes. Elles possèdent des propriétés antifongiques intéressantes. Voici quelques adventices incontournables pour traiter naturellement le jardin.

Prêle des champs.

Cette plante au pouvoir préventif et curatif est un excellent remède contre certaines maladies comme par exemple : l'oïdium, la tavelure, le mildiou ou la cloque du pêcher.

Pour préparer une décoction de prêle, il suffit de laisser infuser 1 kg de feuilles de prêle dans 10 litres d'eau bouillante pendant une dizaine de minutes. Ensuite, reste à vaporiser le feuillage avec la solution obtenue.

Absinthe

La préparation s'utilise après infusion des feuilles et fleurs d'absinthe dans 10 litres d'eau à frémissement.

Souffre

Associé à la bouillie bordelaise, c'est un fongicide couramment utilisé. Le souffre est un traitement préventif et curatif contre la tavelure ou l'oïdium.

Il se présente sous forme de poudre ou de granules à diluer dans l'eau car il est hydrosoluble. La préparation est à pulvériser sur tous les végétaux sensibles aux maladies cryptogamiques, de préférence :

  • en automne et à la fin de l'hiver pour les arbres fruitiers ;
  • au printemps pour les plantes potagères.

Bicarbonate de soude ou bicarbonate de sodium (hydrogénocarbonate)

Ce fongicide, à diluer dans de l'eau (4 cuillers à soupe dans 4 litres d'eau,) permet de lutter efficacement contre les moisissures et la mousse.

Il détruit les champignons parasites et évite également certaines maladies comme : la rouille des rosiers, le mildiou ou l'oïdium.

Ail

L'ail a de très bonnes propriétés antibactériennes et antifongiques.

Il s'utilise en décoction. Pour ce faire, faites bouillir 30 minutes 1 kilo d'ail haché dans 10 litres d'eau couvert et laissez refroidir. Il faut ensuite filtrer le mélanger avant de l'utiliser, notamment sur les plantes les plus coriaces comme la prêle.

Ortie

Cette plante en purin peut être à usage préventif et curatif par macération. Elle est à pulvériser sur : la vigne, les arbustes, les plantes à fleurs ou les cultures potagères.

Lait pasteurisé

Il contient des acides qui possèdent des propriétés antiseptiques contre certaines maladies comme la tavelure et l'oïdium. Il suffit de pulvériser ce liquide sans le diluer avant que le feuillage ne soit trop sec.

Bon à savoir : pour élargir ses connaissances, il est conseillé de se renseigner dans une herboristerie ou dans les magasins spécialisés en produits phytosanitaires.

Pour aller plus loin :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides