/ / /
/

Bacs et pots à plantes : quel matériau choisir ?

Bacs et pots à plantes : quel matériau choisir ?

Bacs et pots à plantes : quel matériau choisir ?

Le choix d'un bac à fleurs peut paraître anodin. Toutefois, le matériau et la forme du contenant dans lequel vous placez vos plantes peut jouer un rôle dans la santé de celles-ci.

Alors, comment choisir au mieux son pot ou son bac à fleurs ? Pour vous permettre de vous y retrouver, nous vous donnons un aperçu des différentes options qui s'offrent à vous.

Contenant plastique : économique mais peu esthétique

Avantages du plastique

Le plastique est l'un des matériaux les plus utilisés en jardinage :

  • Léger, le contenant est facilement manipulable. Le plastique n'est pas fragile et ne se casse pas en cas de chute, contrairement à la terre cuite.
  • Ce matériau est facile à nettoyer : un coup d'éponge humide suffit à le rendre comme neuf. Cela le rend infiniment plus pratique que le bois ou le zinc, qu'il faut traiter contre l'oxydation et l'humidité.
  • Résistant, il ne craint pas les températures extrêmes.
  • Enfin, le plastique est bien moins cher que les autres matières : comptez entre entre 2,50 € et 5 € pour une jardinière en plastique de 40x20 cm. Pour les autres matériaux, le même produit coûte entre 10 € et 20 € !

Inconvénient esthétique du plastique

Le principal inconvénient du plastique est son aspect peu harmonieux : si les contenants en plastique peuvent prendre la couleur de la terre cuite pour tromper l'œil, ils se fondent moins bien à un décor que les autres matières.

De plus, ils peuvent se décolorer lorsqu'ils ont exposés trop longtemps au soleil. Outre ces considérations esthétiques, puisque les contenants en plastique sont extrêmement légers ils peuvent donc manquer de stabilité lorsqu'ils contiennent une plante haute ou lourde.

Pots en terre cuite : esthétique mais fragile

Terre cuite : avantages

Placer ses fleurs dans un récipient en terre cuite présente plusieurs avantages :

  • D'abord, il est esthétique : quel que soit le modèle de pot, la terre cuite est toujours plus décorative que le plastique. En effet, plus naturel, il apporte une touche rustique à votre intérieur, votre jardin ou votre balcon. En outre, il peut convenir aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'habitation.
  • Ensuite, il permet aux plantes de rester en bonne santé : la terre cuite est perméable à l'eau et à l'air. Ainsi, la plante évolue dans un environnement drainé et aéré. Toutefois, cela implique d'arroser fréquemment, car le pot en terre cuite n'est pas hermétique.

Inconvénients : fragile et lourde

Si les bacs en terre cuite sont une solution idéale pour les esthètes et les jardiniers consciencieux, ils ne sont pas sans inconvénients :

  • D'abord, ils sont fragiles : la terre cuite est une matière friable : elle peut donc se fendre ou se casser facilement.
  • En outre, ce matériau est sensible au gel. Exposé à des températures inférieures à 0° C, il peut éclater. Il faut donc le manipuler avec précaution.
  • Ensuite , ils sont relativement lourds : si le contenant est assez imposant, il peut être difficile à déplacer, surtout lorsqu'il est rempli de terre. En revanche, cette lourdeur l'empêche de s'envoler lorsqu'il y a du vent.

Bacs à plantes en bois : résistant mais non étanche

Les contenants en bois sont principalement utilisés pour la plantation d'arbustes et des compositions végétales.

Avantages du bois

Choisir un bac ou un pot en bois pour ses plantes présente plusieurs avantages :

  • Plus solide que la terre cuite, le bois risque moins de se fendre ou de se fêler.
  • En outre, il est résistant au gel.
  • Enfin, c'est un matériau isolant, qui protège les racines de vos plantes des écarts de température.

À noter : le bois présente également un intérêt économique. Si vous êtes bricoleur(euse), vous pouvez fabriquer vous-même, et à moindre coût, votre bac ou pot en bois.

Inconvénient : sensible à l'eau

Le bois est une matière sensible à l'eau. Il peut pourrir au contact de la terre humide. Pour éviter cela, deux solutions s'offrent à vous :

  • Vous pouvez traiter le bois régulièrement avec un produit adapté, non préjudiciable aux végétaux :
    • Utilisez par exemple de la lasure imperméable, qui protégera le bois tout en l'embellissant.
    • Ce produit est disponible pour 20 € à 25 € le litre.
  • Vous pouvez également verser un film imputrescible dans le bac, avant de verser la terre de plantation :
    • Ce film en plastique permet d'éviter que l'eau de la terre ne pénètre dans le bois.
    • Vous pouvez par exemple acheter un film étanchéifiant, normalement utilisé pour étanchéifier les murs et les combles, pour 2 € à 3 € le m².

Pots de plantes en zinc : solide mais peu isolant

Avantages du zinc

Les bacs et pots en métal sont généralement fabriqués avec du zinc :

  • Léger, ce matériau permet de transporter facilement vos pots et bacs.
  • Le zinc est relativement solide : il ne se casse pas. Il ne se fend pas. Il est imperméable à l'eau.
  • Esthétique, il peut être une bonne alternative à la terre cuite pour décorer vos intérieurs, balcons et jardins.
  • De plus, le zinc présente l'avantage de ne pas rouiller : il s'oxyde, tout comme les autres métaux. Cette oxydation le rend plus terne, mais ne forme pas de tache nette. En outre, la couche qui se forme sur sa surface le protège, contrairement à la rouille qui ronge et abîme. Si elle est peu esthétique, cette couche n'est pas dangereuse. Vous pouvez la traiter avec un peu d'ammoniaque (environ 2 € le litre) dilué dans de l'eau.

Inconvénients : peu isolant, trop hermétique

S'il est pratique et résistant, le zinc présente tout de même quelques inconvénients :

  • Il est peu isolant : les racines sont donc exposées aux variations importantes de température, ce qui peut nuire à la plante.
  • Par ailleurs, le zinc est non poreux :
    • L'eau versée dedans ne s'en échappe jamais.
    • Si cela peut permettre de réaliser des économies d'eau, une sur-hydratation de la terre peut nuire à la plante.
    • Le pot doit donc être percé au fond pour que l'eau s'écoule facilement, sans y stagner.

Bon à savoir : non percé, un pot ou bac en métal peut être utilisé comme cache-pot.

Jardinière d'extérieur en béton

Bacs et pots à plantes en béton sont généralement installés à l'extérieur de l'habitation. Ils peuvent être en pierre reconstituée ou recouverts d'un crépit.

Les contenants en béton présentent plusieurs avantages :

  • Lourds, ils ont peu de chances de basculer et sont particulièrement résistants aux vents violents.
  • Ils ont extrêmement solides et résistent à tous les climats.
  • Pour ces raisons, ils sont particulièrement adaptés à la culture de plantes vivant plusieurs années, comme les arbustes ou les plantes vivaces.

Le seul inconvénient du béton est qu'il a tendance, lorsqu'il est teinté, à se décolorer sur le long terme.

Décorer et entretenir jardins et terrasses :

  • Vous jardinez sur votre balcon ? Suivez nos quelques conseils pour faciliter l'arrosage de vos plantes en pot.
  • Prendre soin de plantes en pot demande quelques connaissances en jardinage. Vous pouvez commencer par consulter notre fiche pratique Cultiver des plantes en pot.
  • Pour tout savoir sur la culture en jardinière, voir notre fiche pratique Faire une jardinière.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides